La perte auditive : un fléau mondial

Monde

Audio infos
Audiology infos

Plus de 360 millions de personnes souffriraient de perte auditive dans le monde. Ce sont les nouvelles estimations publiées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), à l’occasion de la Journée internationale de l’audition, célébrée le 3 mars.

Avec le vieillissement de la population mondiale, la perte auditive touche plus d’individus que jamais. Un tiers des plus de 65 ans – soit 165 millions de personnes dans le monde – sont atteints d’une perte auditive. Selon l’OMS, bien que les appareils auditifs permettent souvent de pallier la baisse de l’audition due au vieillissement, ceux-ci ne sont pas produits en quantités suffisantes pour satisfaire la demande, en particulier dans les pays en voie de développement. «La production actuelle d’appareils auditifs satisfait moins de 10 % des besoins mondiaux, souligne le Dr Shelly Chadha, du Département Prévention de la cécité et de la surdité de l’OMS. Dans les pays en développement, moins d’une personne sur 40 qui en ont besoin dispose d’un appareil auditif ». Et d’ajouter : «L’OMS envisage de recourir au transfert de technologie pour promouvoir l’accès aux appareils auditifs dans les pays en développement.»

La perte auditive concerne également 32 millions d’enfants de moins de 15 ans, et elle est principalement consécutive à des infections auriculaires, surtout dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Selon l’OMS, c’est en Asie du Sud-Est, dans la région Asie-Pacifique et en Afrique subsaharienne que la prévalence des pertes auditives handicapantes est la plus élevée.

Par ailleurs, des campagnes de vaccination permettraient de prévenir les pertes auditives dues à certaines maladies infectieuses comme la rubéole, la méningite, la rougeole et les oreillons. L’OMS encourage donc les pays à élaborer des programmes de prévention de la perte auditive dans le cadre de leurs systèmes de soins de santé primaires, en vaccinant les enfants contre ces maladies.

Des problèmes au cours de la grossesse et de l’accouchement, tels qu’une infection à cytomégalovirus ou la syphilis, peuvent également entraîner des pertes auditives chez l’enfant à naître. L’OMS encourage donc le dépistage et le traitement de la syphilis chez les femmes enceintes, ainsi qu’au diagnostic et la prise en charge précoces de la perte auditive chez le nourrisson.

«La moitié environ des cas de perte auditive peuvent être facilement évités et un grand nombre de cas peuvent être traités s’ils sont diagnostiqués précocement et si le patient bénéficie d’une intervention adaptée, par exemple la pose chirurgicale d’un implant auditif, précise le Dr Shelly Chadha. Les personnes qui souffrent d’une perte auditive peuvent aussi bénéficier d’une formation à la langue des signes et d’un soutien social.»

Source : OMS

Crédit photo : OMS

K.D.

Otoscan : un scanner 3D pour renforcer le lien entre l'audioprothésiste et le patient
28 Mar 2019 17:03Otoscan : un scanner 3D pour renforcer le lien entre l'audioprothésiste et le patient

Vu au Congrès des audioprothésistes 2019


credit: Otometrics