Le tabagisme, même passif, augmente les risques de perte d’audition

Ototoxicité

Audio infos
Audiology infos
© curran.kelleher / Flickr
© curran.kelleher / Flickr

Le tabac pourrait avoir une influence néfaste sur l’audition. Une étude menée par des chercheurs britanniques montre en effet que le risque de perte auditive chez les fumeurs est 25 % plus élevé que pour les non-fumeurs. Il en va de même pour les personnes exposées au tabagisme passif, avec toutefois un risque moindre (15 %). Dans les deux cas, la dose d’exposition est corrélée au niveau de perte.

De plus, les résultats montrent que les personnes qui ont arrêté de fumer sont exposées à un risque sensiblement plus faible de souffrir de perte auditive. Selon les auteurs, ces résultats inattendus pourraient venir du fait que les sujets qui décident d’arrêter de fumer le font dans le cadre d’une amélioration globale de leur hygiène de vie.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs de l’université de Manchester ont réalisé une analyse transversale sur un échantillon de 164 770 sujets britanniques, âgés de 40 à 69 ans, à qui ils ont fait passer un test de compréhension de la parole dans le bruit, après avoir recueilli leurs habitudes en termes de tabagisme (passif ou actif). Afin de s’affranchir des autres potentielles causes de perte auditive, les sujets étaient également interrogés sur d’éventuels problèmes cardiovasculaires, de diabète, d'hypertension, etc.

En revanche, l’étude ne démontre pas le lien de causalité entre le tabagisme et l’audition. Mais selon les auteurs, il se pourrait que certaines toxines présentes dans la cigarette puissent affecter le système auditif. En outre, la nicotine, qui est un vasoconstricteur, pourrait nuire au bon fonctionnement du système auditif.

Source : Dawes P et al. J Assoc Res Otolaryngol. 2014 doi : 10.1007/s10162-014-0461-0

BS