Des dommages cochléaires précoces chez les adolescents diabétiques

Recherche

Audiology infos
© creative soul - Fotolia.com

Les adolescents atteints de diabète de type 1 semblent davantage sujets à des lésions cochléaires et une perte d’audition dans les aigües que ceux qui ne le sont pas. C’est ce que suggère une récente étude brésilienne.

Les scientifiques ont comparé l’audition chez 40 adolescents diabétiques, sans complication chronique, et chez 40 non diabétiques.

Une perte d'audition neuro-sensorielle, affectant des fréquences de 6 000 et 8 000 Hz, n’a été observée que dans le groupe des sujets diabétiques (7,7 %). Et ce, avec des seuils moyens de 36,4 et 42,1 dB HL, respectivement. Les lésions cochléaires, détectées par les produits de distorsion acoustique (PDA), étaient significativement plus fréquentes dans ce groupe que dans le groupe témoin (32 % contre 3,7 %). Les otoémissions acoustiques transitoires semblaient moins sensibles que les PDA pour dépister ces dommages cochléaires précoces, leur absence ne concernant que 3 des 40 patients.

Comme attendu, ces pertes auditives n’affectaient pas la compréhension de la parole, l’ensemble des sujets présentant d’ailleurs une audiométrie vocale et tonale normale.

L’atteinte était plus importante chez les diabétiques mal contrôlés. Un contrôle glycémique adéquat semble donc le meilleur moyen de prévenir les effets délétères à long terme du diabète sur l’audition.

Source : Botelho CT et al. Increased prevalence of early cochlear damage in young patients with type 1 diabetes detected by distortion product otoacoustic emissions. Int J Audiol. 2014.

Katia Delaval