L'accès difficile aux services bancaires pour les personnes malentendantes

Accessibilité

Audio infos
alt

L'association caritative britannique Action on Hearing Loss, l'ancien RNID (Institut national royal pour les personnes sourdes), lance une campagne nationale en faveur de l'accessibilité des personnes malentendantes. Une action visant plus particulièrement les services courants, comme les commerces (l'association attire l'attention sur l'accueil des touristes lors des prochains Jeux olympiques de Londres), les services publics mais surtout les banques. Pour Roger Wicks, un des administrateurs de l'association, "certaines banques manquent à leur obligation envers leurs clients, qui se sentent alors frustrés, isolés et financièrement exclus. Nous croyons fermement que les personnes malentendantes doivent avoir un égal accès aux services bancaires."

Un sondage effectué par l'association auprès de ses 6 000 membres indique que la moitié des sondés ne sont pas satisfaits des services apportés par leur banque ; la grande majorité se déplaçant en agence alors qu'ils préféreraient disposer de services en ligne. Des témoignages, recueillis via le site Internet de l'association, détaillent les difficultés rencontrées par les personnes malentendantes pour communiquer avec les services bancaires. Ainsi, sur les 152 institutions bancaires visitées par les bénévoles de l'association, plus de la moitié des agences ne disposaient pas de boucle magnétique en état de marche, ou le dispositif était tout simplement inexistant. La loi Equality Act 2010 entrée en vigueur il y a près de deux ans maintenant au Royaume-Uni, impose pourtant aux établissements d'effectuer des "ajustements raisonnables" favorisant l'accès des personnes handicapées aux services, sous peine d'amendes comprises entre 1 500 et 30 000 £ (soit entre 1 800 et 36 000 €).

Une porte-parole de l'Association des banques mutualistes précise que ses affiliés ont accompli des efforts, notamment par la mise en place de "boucles magnétiques, de messageries Internet sécurisées, et de sites Internet disponibles en gros caractères". Des efforts qui semblent encore trop modestes, à en croire les nombreux retours des personnes malentendantes que suscite cette campagne sur les réseaux sociaux.

Crédit photo : © Diseñador - Fotolia.com

G.F.