À découvrir dans le numéro 221 d'Audio infos

presse

Audio infos France n°221 daté de juin-juillet 2017 - ©EDP Santé

Le numéro 221 d'Audio infos est disponible. Découvrez le sommaire et l'édito de notre édition datée de juin-juillet. Ce numéro est accompagné de notre nouveau Hors-série dédié aux implants auditifs.

Édito

« Cap sur l’Amérique ! » C’est en effet sur les États-Unis que nous vous proposons d’ouvrir ce dernier numéro d’Audio infos avant la trêve estivale. Et si nous vous présentons un compte rendu de la convention annuelle de l’American Academy of Audiology (AAA), temps fort de la vie audiologique internationale, c’est aussi parce que le pays est secoué – entre autres – par différents phénomènes préoccupants pour le secteur que nous titrons sur lui. Aujourd’hui, les assistants d’écoute (PSAP) y prennent une place considérable sur le marché, et ce dernier s’achemine vers une forme de dérégulation inquiétante pour les professionnels de la réhabilitation auditive. D’ici la fin de l’année, le marché américain pourrait en effet proposer des aides auditives pour des pertes légères à modérées en vente libre - “Over the Counter” (OTC)... Une tendance qui pourrait nuire à terme à la qualité de la prise en charge des malentendants et qui a amené les instances européennes à se saisir du sujet. L’Association européenne des professionnels de l’audition (AEA) tenait séance à Bruxelles fin mai en présence de l’Association européenne des fabricants d’appareils auditifs (Ehima) et de la Fédération européenne des personnes malentendantes (EFHOH) pour débattre de ces sujets.
Quoi qu’il en soit, force est de constater que cette situation s’est envenimée par faute de cohésion entre les instances représentatives américaines. Une situation à laquelle l’Europe et tout particulièrement la France ne pourrait être confrontée à l’heure actuelle. Illustration de cette union professionnelle française, Audio infos vous propose de découvrir en exclusivité, une tribune réalisée par tous ceux qui représentent officiellement la profession, et qui renouvelle l’appel lancé initialement au Congrès 2017 en faveur d’«États généraux de l’audioprothèse ». Alors qu’Agnès Buzyn vient de présenter sa feuille de route, traçant les grandes orientations de sa politique de santé, en droite ligne avec les promesses faites durant la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron de réduire le reste à charge à zéro d’ici 2022 pour les soins dentaires, audioprothétiques et d’optique, il est l’heure d’entamer les concertations. L’enjeu n’est autre, comme le soulignent le CNA, le Synam, le Synea et l’Unsaf, que de « préserver une cohérence globale de la formation et de l’exercice professionnel, tout en maintenant la qualité d’appareillage français et notamment son taux d’observance, plus élevé qu’ailleurs en Europe ».
Bonne lecture et excellent été à tous !

Guillaume Bureau
 
Pour découvrir le sommaire, suivez ce lien.

Pour lire l'édito et les Choix de la rédaction, suivez ce lien.

GB