Ouvert depuis le 19 avril, le réseau Santéclair compte 750 centres partenaires

OCAM

Dans un communiqué de presse en date du 25 avril, la plate-forme de soins Santéclair fait savoir qu’elle a ouvert son nouveau réseau d’audioprothésistes partenaires le 19 avril 2016.

Santéclair annonce un nombre de 750 centres partenaires qui « proposent des tarifs très attractifs sur l’ensemble des appareils auditifs du marché. » En dépit des vives polémiques suscitées par le renouvellement du réseau d’audioprothésistes partenaires Santéclair, ce dernier a ouvert comme prévu initialement. Lors du renouvellement par la S.A. Santéclair, le 22 février dernier, de son réseau de centres d’audioprothèse, le Syndicat national des audioprothésistes (Unsaf) avait réagi vertement aux conditions exigées par la plate-forme de soins. Le syndicat mettait notamment en exergue que Santéclair représentait un « réseau trop petit », ne permettant pas« un service de proximité », et pointait du doigt des tarifs « surréalistes et impactant nécessairement la qualité du service ». L’Unsaf soulignait également « le manque de concertation flagrant avec la profession, les polémiques permanentes avec les professionnels de santé ». Une situation qui selon le syndicat mène « la S.A. Santéclair dans une impasse, avec le risque de porter préjudice aux patients. » Après cette première passe d’armes, (cf. communiqué de l’Unsaf du 3 mars & réponse de Santéclair du 8 mars) Luis Godinho, président de l’Unsaf avait appelé le réseau de soins à plus de transparence, afin « d’apaiser le débat » et « renouer le dialogue sur des bases constructives ».

Aujourd'hui Santéclair déclare que sur les 900 centres auditifs qui ont postulé à l’appel d’offres, 750 ont été sélectionnés « sur des critères qualitatifs de compétences et de services, par exemple, la présence en magasin de leurs audioprothésistes ou l’aptitude à recevoir et à suivre les personnes atteintes de déficience auditive dans les meilleures conditions ». Le communiqué de presse de Santéclair précise : « À noter que tous les centres auditifs ayant atteint un score seuil défini en amont de l’appel d’offres ont été sélectionnés sans limitation de nombre (réseau sans numerus clausus). Ce nouveau réseau comprend dès son lancement pratiquement autant de centres partenaires que l’ancien après plusieurs années defonctionnement. »

Le réseau de soins annonce des tarifs de "35 % inférieurs à ceux du marché"

Le communiqué de presse explique que les « tarifs négociés par Santéclair au sein de son réseau sont inférieurs de 35 % à ceux du marché, et ce sur l’intégralité des gammes d’appareils auditifs et sur toutes les marques du marché, ce qui permet de diviser par deux le reste à charge de lassuré. La fréquentation du réseau audioprothèse est par ailleurs assortie de nombreux autres avantages (réduction tarifaire sur les assistants d’écoute, les piles et les accessoires, garantie panne étendue à 4 ans sur les appareils, garantie satisfait ou échangé d’un mois à l’issue de la période d’essai, facilités de paiement du reste à charge,etc.) », met en valeur le communiqué.
 
Et de revendiquer : « Le réseau d’audioprothésistes partenaires de Santéclair reste le plus compétitif du marché tant au niveau des tarifs qu’en ce qui concerne les critères de qualité. Les performances qu’il affiche vont permettre aux organismes complémentaires travaillant avec Santéclair de communiquer vers leurs clients sur une baisse très significative de leur reste à charge en matière d’appareil auditif. »
 
Santéclair est une société filiale de plusieurs complémentaires santé : Allianz, Maaf-MMA, Ipeca Prévoyance et la Mutuelle générale de la police.

GB