Vers un microphone interne pour les implants cochléaires

Développement

Audio infos
Audiology infos

De par leur présence en contour de l'oreille, les microphones des implants cochléaires limitent les activités sportives des patients implantés, notamment la baignade. Des scientifiques des universités de l'Utah et de l'Ohio (États-Unis) ont développé un prototype de microphone  implantable directement dans l'oreille moyenne, comme l'ont montré des tests effectués sur le canal auditif de quatre cadavres.

Placé au niveau du tympan, un accéléromètre capte les vibrations de l'air qui sont ensuite converties en un signal électrique à l'aide d'une puce électronique. Ce duo accéléromètre-puce forme un microphone intégré, capable de traduire le message sonore perçu au niveau du canal auditif et de l'envoyer à l'électrode de l'implant cochléaire. Une batterie externe sera toutefois nécessaire pour recharger la petite batterie implantée avec le microphone, d'autonomie limitée. Les chercheurs espèrent toutefois que cette dernière pourra tenir plusieurs jours sans être rechargée.

Bien que sa taille soit déjà réduite (2,5 mm x 6,2 mm, pour un poids de 25 mg), elle est encore trop grande importante pour envisager des essais cliniques, lesquels devront attendre une miniaturisation plus poussée. Le microphone doit également améliorer sa sensibilité : il permet pour l'heure de détecter des sons de 60 dB (SPL) à 0,5 kHz, 35 dB (SPL) à 2 kHz et 57 dB (SPL) à 8 kHz. Selon les auteurs, les technologies actuelles de fabrication permettraient d'atteindre des limites de détections de 34 dB (SPL) à 150 Hz et de 24 dB (SPL) à 500 Hz. Selon eux, "de nouveaux progrès dans les micro- et nano-technologies sont nécessaires pour augmenter la sensibilité du microphone, permettant d'améliorer la compréhension dans une conversation normale".

 

Source : Young D et al. MEMS Capacitive Accelerometer-Based Middle Ear Microphone. IEEE Trans Biomed Eng. En ligne le 20 avril 2012.

 

Crédit photo : Case Western Reserve University, University of Utah.

K.D.