Entend-on mieux qu'il y a quarante ans ?

Prévalence

Audio infos
Audiology infos
alt

Selon une étude publiée dans la revue Ear & Hearing, l'audition des personnes âgées se serait améliorée ces quarante dernières années. Une équipe d'épidémiologistes américains, menée par Howard Hoffman, a entrepris de mettre à jour l'annexe B qui indique les seuils auditifs moyens par sexe et classe d'âge. Ce document de référence pour les normes internationales reposait en effet sur des données récoltées entre 1959 et 1962, d'où la nécessité d'actualiser ces repères. Après avoir réévalué en 2010 les données des premières tranches d'âge jusqu'à 65 ans, les chercheurs américains ont mesuré les seuils audiométriques pour les personnes âgées de 65 à 74 ans, une classe d'âge exclue jusqu'alors de l'annexe B.

La nouvelle étude se fonde sur l'examen de 472 sujets âgés de 65 à 69 ans et de 252 sujets âgés de 70 à 74 ans, et réexamine les données obtenues dans les années soixante. Elle conclut qu'une déficience auditive (correspondant à un seuil moyen supérieur à 25 dB) est observée aujourd'hui chez 36,0 % des personnes (46,0 % des hommes et 27,2 % des femmes) contre 48,1 % lors de la précédente enquête il y a quarante ans (58,9 % chez les hommes et 39,4 % chez les femmes). Ces chiffres indiquent une réduction de 25 % de la prévalence de la perte auditive chez les personnes âgées de 65 à 74 ans, dans la lignée des résultats obtenus lors de la précédente mise à jour sur les autres classes d'âge.

Pour Howard Hoffman, qui a dirigé cette étude, "il est difficile d'expliquer cette amélioration des seuils auditifs, car les groupes d'âge étudiés sont nés aux alentours des années 1890 et 1930". Si l'article cite la baisse du tabagisme et de l'exposition au bruit comme facteurs favorables, Howard Hoffman rappelle toutefois que les générations ciblées "ont grandi avant que les antibiotiques soient communément accessibles pour traiter les infections ORL infantiles ou que les vaccins soient répandus, alors que ceux-ci ont depuis réduit de façon significative les maladies infantiles communes, tels la rougeole ou les oreillons, qui peuvent entraîner une perte auditive permanente." Qu'en sera-t-il lorsque les nouvelles générations arriveront à l'âge de la retraite ?

Source : Hoffman HJ et al. Hearing Threshold Levels at Age 70 Years (65-74 Years) in the Unscreened Older Adult Population of the United States, 1959-1962 and 1999-2006. Ear Hear. 2012;33(3):437-40.

Crédit photo : © Héctor Landaeta - sxc.hu

G.F.