Audioprothèse : les nouvelles technologies au secours des ventes

Étude

© alphaspirit - Fotolia.com

Precepta, cabinet d’analyse indépendant et division du groupe Xerfi, vient de publier une étude intitulée : « La distribution d’optique et d’appareils auditifs – Concepts, marque forte, expérience client innovante… quels leviers de différenciation ? ». Parce qu’on estime que plus de 2 millions de malentendants ne sont pas encore appareillés, notamment en raison du reste à charge trop élevé, les audioprothésistes doivent rivaliser d’ingéniosité pour se démarquer de la concurrence. La clé ? Le digital, la santé connectée et le Big Data. .

Chiffre d’affaires des audioprothésistes :

© Traitement et prévision Precepta / Source primaire : Precepta, d’après les greffes des tribunaux de Commerce

Face à l’avènement des modèles low cost qui impactent les chiffres d’affaires des audioprothésistes, selon le groupe Precepta, les professionnels de l’audition doivent se différencier. Selon les experts du cabinet d’analyse, « la différenciation doit prendre le relais des stratégies de densification excessive du maillage territorial, qui réduisent les marges par magasin ». Une différenciation qui doit donc passer par « l’affirmation d’un concept fort et cohérent pour renouveler l’expérience client autour de l’offre, mais aussi de l’identité visuelle, des modes de distribution (en physique et via des plateformes) ou encore de nouvelles formes de communication », à l’instar des réseaux sociaux. Ce concept, pour émerger durablement sur le secteur, doit être adossé à une marque, ce qui nécessite un important travail de création et de développement. La marque doit « véhiculer des valeurs » et « établir un lien émotionnel avec ses clients », qu’elle peut mobiliser via les réseaux sociaux.

Dans ce cadre, les avancées technologiques représentent un outil de choix. Le digital, par exemple, « permet aux distributeurs d’inventer de nouveaux usages sur de nouveaux supports », mais surtout « de conserver le rapport humain en boutique » tout « en partant à la conquête de nouveaux clients », notamment en dynamisant les réseaux traditionnels (santé, Ocam), conquérir de nouveaux réseaux de prescription (sociétés de service à la personne…). Enfin, Precepta souligne l’importance du Big Data et des objets connectés (comme les prothèses connectées) en termes de satisfaction client, d’innovation et de nouveaux usages. Une entrée des produits de l’audition au cœur de la santé connectée.

FB