Anvers et le Pr Van de Heyning accueillent le congrès CI2018

Événement

©DR

Le congrès CI2018 commence le 27 juin et offrira à ses participants une vue d'ensemble du domaine des implants, jusqu'au samedi 30 juin. Cette 15e édition vise à « réaliser un nouveau pas en avant sur le terrain, fondé sur une expérience factuelle et alimenté par technologies de pointe et les derniers développements scientifiques », comme promis sur le site de l'événement. C’est le professeur Paul van de Heyning, qui préside ce congrès.

CI2018 fait partie des « Conférences internationales sur les implants cochléaires et autres technologies auditives implantables ». L'organisation compte accueillir plus de 2000 otologistes, audiologistes et orthophonistes, scientifiques, éducateurs et partenaires industriels, issus de 78 pays. Un grand nombre de sessions fourniront un aperçu du secteur « de la science à la chirurgie, des directives à la réhabilitation, des enfants aux troubles cognitifs auditifs, des implants du tronc cérébral aux implants vestibulaires en passant par les implants cochléaires et de l’oreille moyenne ».

Le tout nouveau centre international des congrès d'Anvers, FMCCA (Flanders Meeting & Convention Center Antwerp), offrira tout l'espace nécessaire au CI2018 au sein même du centre historique de la ville. « Très facile d'accès, à moins de 50 mètres de la gare centrale, dans un contexte historique extraordinaire, dans la ville des diamants », comme le décrit avec entrain le Paul van de Heyning. Anvers est la deuxième ville la plus multiculturelle du monde et compte 170 nationalités. Un environnement inspirant, international et adapté au congrès, sur le thème «Innovation construite sur l'histoire». De plus, la ville flamande accueille l'hôpital universitaire d'Anvers, où se trouve le service ORL que le Pr Van de Heyning dirige. Celui-ci présidait par ailleurs le réseau international HEARRING.

Quels seront les sujets et les conférences phares du congrès ? Le Pr van de Heyning pense que les sessions traitant du sujet très en vogue de la médecine personnalisée seront l'un des moments forts du congrès: « La méthode, l'indication et le choix de l'électrode et la méthode d'insertion dans la cochlée, la surveillance cochléaire électrophysiologique per-opératoire et les ajustements peuvent être réalisésdavantagesur-mesure de nos jours. »

Le professeur estime que nous sommes à un tournant décisif en ce qui concerne la médecine personnalisée. « Pour y arriver, il fallait beaucoup, explique-t-il. La technologie était nécessaire, l'expérience était nécessaire, l'application était nécessaire. Et puis vous devez prouver que les résultats sont également meilleurs. Ces données sont maintenant disponibles. Beaucoup de choses ont été réalisées depuis longtemps, mais soudain, le moment arrive où tout s’accomplit. Le moment où vous pouvez faire un pas en avant. Nous ne pouvons plus ignorer cela. Maintenant nous sommes prêts. » Paul van de Heyning s'attend à ce que tout le monde soit au même niveau de compréhension au congrès et que la médecine personnalisée devienne la nouvelle norme. « Pas seulement au niveau individuel, mais dans un effort commun, comme élément de renforcement, pour vraiment mettre en œuvre cette nouvelle pratique. »

Le professeur Van de Heyning mentionne en outre l’utilisation de l'implant du tronc cérébral chez les jeunes enfants, ainsi que les les dernières avancées concernant la thérapie génique en combinaison avec l’implant cochléaires comme les sujets fascinants qui seront abordés lors de l'événement. Puis il évoque les groupes de patients particuliers qui ont été précédemment exclus, « comme les patients plus âgés souffrant d’unperte auditive sévère, les patients avec une surdité unilatérale, les patients avec une audition résiduelle sur les basses fréquences, ou encoreles enfants avec des handicaps multiples ou mentaux. »

Le président de la conférence participera à la cérémonie d'ouverture et prononcera l'un des discours « keynote » le samedi 30 juin. Lors de son discours, il présentera quelques uns des moments marquants de la conférence et donnera un aperçu de l'état de l’art sur les implants cochléaires et les implants actifs de l'oreille moyenne.

Femke Noordink