Le rachat d’Oticon Medical par Cochlear inquiète les autorités à la concurrence

implant cochléaire


Alors que le rachat d’Oticon Medical (Demant) par Cochlear devait être finalisé au second semestre de l’année, la Commission australienne de la concurrence et de la consommation (ACCC) a souligné, le 1er décembre 2022, d'importants problèmes préliminaires de concurrence avec cette acquisition.

L'ACCC estime que ce projet pourrait avoir un impact négatif sur les consommateurs d'implants en réduisant la concurrence et l'innovation et en faisant grimper les prix. « Il existe peu de fournisseurs de ces dispositifs dans le monde. En Australie, Cochlear et Oticon Medical sont deux des trois seuls fournisseurs de dispositifs non chirurgicaux à conduction osseuse et à ancrage osseux, et deux des quatre fournisseurs d'implants cochléaires ­[…] Bien qu'Oticon Medical soit beaucoup moins présent en Australie, nous craignons fortement que l'acquisition proposée ne fasse disparaître l'un des rares concurrents de Cochlear dans la fourniture de ces trois types d'appareils auditifs en Australie », souligne le régulateur. Ce dernier s'inquiète du fait qu'une concentration de l'offre pourrait « réduire considérablement la concurrence sur des marchés déjà très concentrés, ce qui pourrait entraîner une hausse des prix, une baisse des niveaux de service et une réduction de l'innovation ».
Craintes d'un impact négatif important sur les consommateurs australiens
Les craintes concernent la technologie de la perte auditive en général. L'organisme de réglementation affirme « qu'une réduction de l'innovation aurait un impact significatif sur la rapidité, le choix et/ou la qualité des appareils et des technologies disponibles pour les personnes souffrant de perte auditive à l'avenir. » Toutefois, l'inquiétude est fortement axée sur la sphère des implants. « Ces dispositifs sont d'une importance capitale pour permettre aux consommateurs souffrant de perte auditive de choisir la manière dont ils gèrent leurs besoins auditifs », a déclaré Gina Cass-Gottlieb, présidente de l'ACCC. « Les réactions du marché ont indiqué que la demande pour ces dispositifs est susceptible d'augmenter et il est donc important de s'assurer que les acquisitions sur ce marché ne conduisent pas à des prix plus élevés ou à une réduction de l'innovation au fil du temps », a poursuivi Mme Cass-Gottlieb.

Demant s'attend à une issue favorable
« Nous avons toujours pris la décision stratégique d'abandonner notre secteur des implants auditifs, car nous pensons que c'est dans le meilleur intérêt des patients et des clients, et nous nous en tenons à notre accord de négociation avec Cochlear », a expliqué Trine Kromann-Mikkelsen, la porte-parole de Demant. « L'ACCC a annoncé sa première phase d'enquête, y compris la décision de renvoyer l'enquête sur la cession d'Oticon Medical à Cochlear à la phase suivante », a-t-elle poursuivi. « Cette phase comprend une consultation publique pour soutenir leur décision finale sur la cession et les préoccupations qu'ils soulèvent. Ces étapes du processus de transaction sont conformes à ce que nous pouvons attendre dans un cas complexe, et cela ne change pas nos attentes quant au résultat final ou au calendrier de la cession. Nous pensons pouvoir répondre aux préoccupations et nous continuerons à traiter les questions soulevées. »

Préoccupation des régulateurs européens
Le régulateur espagnol de la concurrence, la Comisión Nacional de Los Mercados y La Competencia (CNMC), s'inquiète aussi de l'acquisition d'Oticon Medical par Cochlear. Le site d'information juridique MLex a indiqué que l'affaire pourrait être examinée par la Commission européenne. L'affaire (affaire n° C/1347/22) a été examinée par le comité de la concurrence de la CNMC espagnole le 26 octobre, mais aucun accord n'a été adopté. L'affaire a été marquée comme une proposition de résolution.
Les autorités britanniques de la concurrence seraient également préoccupées par le projet de vente d'Oticon Medical.
Au total, les autorités de la concurrence de treize pays ont maintenant demandé à la Commission européenne d'examiner la vente potentielle d'Oticon Medical à Cochlear. 


Source

Peter Wix