L’IGAS recommande la simplification des questionnaires de satisfaction

questionnaires de suivi



Dans son récent rapport sur la filère auditive, l'Igas note que le degré de satisfaction des personnes nouvellement appareillées reste une inconnue. Or, un questionnaire adressé aux patients, prévu dans le texte du 100 % santé, était censé évaluer la qualité du suivi réalisé par les audioprothésistes après l'appareillage initial. L'Igas regrette que cette étape n'ait pas été satisfaisante, selon les rapporteurs.

Pour tenter de remédier à cette lacune, l’IGAS rappelle les objectifs de questionnaires. Tout d’abord, à travers le médecin prescripteur, ce document doit permettre d’évaluer la connaissance du patient concernant la réforme du 100 % Santé, ainsi que sa capacité auditive avant l’appareillage. Ensuite, la seconde étape, prévue 3 mois après la saisie des coordonnées du patient, concerne l’audioprothésiste qui doit réaliser un questionnaire pour évaluer l’amélioration de la capacité auditive du patient après appareillage, évaluer sa satisfaction pour les aides auditives, connaître la raison du choix du patient pour son équipement en 100 % Santé ou non, et enfin évaluer la satisfaction du patient concernant la prestation d’appareillage de l’audioprothésiste. Enfin la troisième étape, deux ans plus tard, un autre document permet à l’audioprothésiste d’évaluer la satisfaction du patient concernant les prestations de suivi.
Le questionnaire se doit d’être individuel, afin de réaliser des retours au professionnels de santé concernés si besoin, avec l’accord du patient.
La mission s’inquiète en revanche que la majorité des professionnels rencontrés ait signalé que le format prévu ne leur semblait pas adapté aux patients. Il serait trop long et trop complexe pour être rempli par des patients âgés et fragiles.
La mission de l’IGAS recommande donc de le simplifier en s’inspirant de l’expérience rapportée par les représentants des audioprothésistes et si nécessaire en faisant appel aux compétences d’universitaires spécialistes. Ce questionnaire de satisfaction simplifié, court et facilement administrable à des personnes âgées, devrait, selon le rapport de l’IGAS, être disponible avant la fin du premier semestre de 2022. 

Nathalie Bloch-Sitbon