Une nouvelle directrice à l’Institut de l’Audition

institution


La Professeure Anne-Lise Mamessier Giraud deviant la nouvelle directrice de l’Institut de l’Audition.

La Professeure Anne-Lise Mamessier Giraud a été nommée directrice de l’Institut de l’Audition, en remplacement de la Professeure Christine Petit, qui occupait ce poste depuis sa création en 2020.

Cette nomination, destinée à un premier mandat de 5 ans, allant du 1er janvier 2022 au 31 décembre 2026, fait suite à un appel à candidatures pour la direction de l’Institut de l’Audition. Les candidats ont été évalués par un comité de sélection international et la Fondation Pour l’Audition, partenaire co-fondateur. En tant que directrice, Anne-Lise Mamessier Giraud sera chargée de piloter le plan de développement stratégique de l’Institut et d’en assurer le management général.
Ses principales missions sont de développer :

  • La recherche en neurosciences dans le domaine de l’audition, en particulier de recruter de nouvelles équipes ;
  • La recherche translationnelle ;
  • Une politique d'innovation et de transfert de technologie ;
  • Les partenariats avec les professionnels du domaine de la santé auditive.

Anne-Lise Mamessier Giraud sera également responsable d’une unité mixte de recherche de l’Inserm et de l’Institut Pasteur au sein de l’Institut de l’Audition, intitulée « Codage neural et neuro-ingénierie des fonctions de la parole ». Son expertise en matière de recherches dans le domaine de l’audition, qu’elle continuera à exercer dans le cadre de son unité, concerne l’exploration des mécanismes neuronaux, à l’origine de l’implémentation du réseau de traitement du langage dans le cerveau humain. « Je suis extrêmement honorée d’avoir été choisie pour poursuivre l’aventure de l’Institut de l’Audition, impulsée par Christine Petit et généreusement soutenue par nos tutelles, la Fondation Pour l’Audition, l’Inserm et bien entendu l’Institut Pasteur. Un institut dédié à l’audition, de l’oreille au cerveau, est une entreprise unique au monde à laquelle je me réjouis de pouvoir contribuer » commente la nouvelle directrice, Anne-Lise Mamessier Giraud. Depuis 2013, elle est Professeure au sein du département de Neurosciences fondamentales de la Faculté de Médecine à l’Université de Genève. Elle est titulaire d’une habilitation à diriger les recherches (HDR) de l’Université Pierre et Marie Curie. Elle est, depuis 2020, co-directrice du réseau national de recherche suisse (NCCR-EvolvingLanguage).
La Professeure Christine Petit, à l’origine de ce projet en tant que directrice fondatrice de l’Institut de l’Audition, transmet la fonction de direction de l’Institut à Anne-Lise Mamessier Giraud, et poursuit ses activités de recherche au sein de cet Institut dans le cadre d’un laboratoire d’innovation. « Je suis fier d’annoncer la nomination d’Anne-Lise Mamessier Giraud dont l’expertise est largement reconnue au plan international et je tiens à saluer Christine Petit, Professeur à l’Institut Pasteur et au Collège de France pour sa contribution majeure qui a permis d’aboutir à la création de l’Institut de l’Audition en février 2020 », a déclaré le Professeur Stewart Cole, directeur général de l’Institut Pasteur, dont fait partie l'Institut de l'Audition.
 

Anne-Lise Mamessier Giraud obtient un doctorat en neurosciences dans le laboratoire de Neuroscience et systèmes sensoriels à Lyon, en 1997. Grâce à une bourse de la fondation Fyssen puis un financement Marie Curie de la Commission européenne, elle réalise un stage postdoctoral au Royaume-Uni, à University College London (UCL). Elle reçoit ensuite une bourse de la fondtion Alexander von Humboldt, pour un second postdoctorat qu’elle réalise en Allemagne, à l’Institut de physiologie de l’Université Goethe à Francfort-sur-le-Main. En 2001, elle fonde son propre groupe de recherche au Centre d’imagerie du cerveau de l’Université Goethe, qu’elle transfère en 2004 à l’École Normale Supérieure (ENS) de Paris, après son recrutement en tant que chargée de recherche au CNRS suivi de sa promotion comme directrice de recherche en 2008. Elle participe à la création du laboratoire de Neurosciences Cognitives U960 dans lequel elle dirige une équipe Inserm de 2008 à 2012. Anne-Lise Mamessier Giraud est auteur de 90 publications scientifiques dans des journaux spécialisés à comité de lecture international. Elle est lauréate d’un « Consolidator Grant » de l’European Research Council (2011) et son travail a fait l’objet d’un dépot d’invention. Elle est membre du comité scientifique de plusieurs institutions de recherche en France (Neurospin Inserm-CEA; Institut du langage de la communication et du cerveau, à l’Université Aix/Marseille) et en Suisse (Linguistic Research Infrastructure (LiRI), Université de Zurich). Elle fait partie du comité éditorial de trois journaux scientifiques internationaux (Neuroimage Clinical, Neuroscience and Language Cognition and Neuroscience). Anne-Lise Mamessier Giraud a aussi co-écrit plusieurs livres, et est l’auteur d’un ouvrage pour le grand public « Le cerveau et les maux de la parole » (Editions Odile Jacob, 2017).

 

Lucile Perreau