Les fabricants d’aides auditives se payent des réseaux de distribution

fabricants


Les fabricants ont multiplé les rachats des réseaux de distribution au cours des dernières années.

Certains fabricants d’aides auditives rachètent depuis quelques années des enseignes d'audioprothésistes, comme Demant (propriétaire d'Oticon) avec Audika et Audilab en France. Cette verticalisation du secteur de l'audition se confirme actuellement dans le monde entier, notamment aux Etats-Unis.

Tout d’abord, Sonova a annoncé le 14 janvier 2022, que le groupe renforçait sa présence sur le marché américain, en signant un accord (de 310 millions de dollars) pour acquérir Alpaca Audiology, l'un des plus grands réseaux indépendants de cliniques de soins audiologiques aux États-Unis. Fondée en 2011, l'entreprise compte plus de 500 employés et gère environ 220 centres à travers le pays. Cette acquisition va considérablement élargir l'accès direct de Sonova (propriétaire des marques Phonak, Unitron, Hansaton...) aux consommateurs sur ce marché. Le réseau de cliniques d'Alpaca dans le Nord-Est, le Midwest et le Sud des États-Unis viendront compléter les magasins Sonova déjà en place dans le pays. Alpaca devrait générer un chiffre d'affaires annuel d'environ 120 millions de dollars. « L'ajout d'Alpaca Audiology à notre activité de soins audiologiques augmentera considérablement notre présence aux États-Unis, le plus grand marché de soins audiologiques au monde. Avec cette acquisition, nous doublons notre réseau dans le pays, ce qui élargit fortement notre accès aux consommateurs »,a déclaré Arnd Kaldowski, le président-directeur général de Sonova.
 
De son côté, GN Hearing s'est porté acquéreur de Lively, une plateforme en ligne pour le marketing numérique sur le marché américain de l'audiologie. L'objectif de la fusion est de créer de nouvelles offres qui permettront aux jeunes clients d'avoir un meilleur accès au réseau de partenaires auditifs. Avec le développement de la numérisation, la demande d'offres supplémentaires en ligne a augmenté, tendance qui a été renforcée par la pandémie. En outre, aux États-Unis, on s'attend à ce que la prescription d'appareils auditifs sans ordonnance (OTC Over-The-Counter) prennent de l'ampleur, notamment en fournissant plus tôt des appareils aux jeunes clients souffrant d'une perte auditive légère à modérée. « La stratégie déclarée de GN Hearing, y compris aux États-Unis, est de ne pas ouvrir de magasins spécialisés et de ne pas concurrencer les audioprothésistes locaux. En collaboration avec le réseau de partenaires audioprothésistes pour les marques Beltone et ReSound, nous voulons développer de nouvelles offres pour les clients qui souhaitent à la fois un service en ligne et un service sur place », a déclaré Christian Lücke, directeur général de GN Hearing Allemagne.
 
En 2021, WS Audiology a également racheté le détaillant Auralcare (oeuvrant sous la marque My Hearing Centers) qui possède 110 points de vente aux États-Unis avec un revenu annuel de plus de 30 millions de dollars. De plus, après la fin de l'année financière, WSA a également acquis le premier détaillant chinois d'appareils auditifs en ligne, LongKang.

Cette verticalisation permet aux fabricants de donner la priorité à leurs produits dans le réseau d'audioprothèse dont ils sont propriétaires. En France, seul Starkey et GN Hearing n'ont pas opté pour cette stratégie. Jusqu'à quand ?

Lucile Perreau