Une nouvelle étude révèle que le SRAS-CoV-2 peut infecter l'oreille interne

étude scientifique



Les résultats d’une nouvelle étude du MIT et du Massachusetts Eye and Ear suggèrent que, même si la prévalence des symptômes auditifs chez les patients Covid-19 est inconnue, le SRAS-CoV-2 peut infecter des types spécifiques de cellules de l'oreille interne humaine, et peut être responsable de problèmes d'audition et d'équilibre.

Publié dans le MIT News, ce nouveau rapport fournit des preuves que le virus peut effectivement infecter les cellules de l'oreille interne, y compris les cellules ciliées. Les chercheurs ont également découvert que le schéma d'infection observé dans le tissu de l'oreille interne humaine est cohérent avec les symptômes observés dans une étude de dix patients positifs au Covid-19 qui ont signalé une variété de symptômes liés à l'oreille.
Conception du modèle de l’étude
Avant le début de la pandémie de Covid-19, Lee Gehrke, professeur à l'Institut de médecine du MIT. Engineering and Science et KonstantinaStankovic, ancienne professeure agrégée à la Harvard Medical School et ancienne chef du service d'otologie et de neurotologie au Massachusetts Eye and Ear, ont commencé à travailler ensemble sur un projet de développement de modèles cellulaires pour étudier les infections de l'oreille interne humaine (sur des virus tels que le cytomégalovirus, le virus des oreillons et les virus de l'hépatite). Au début de 2020, après l'émergence du virus SARS-CoV-2, les chercheurs ont modifié leurs plans. Au Massachusetts Eye and Ear, Konstantina Stankovic a commencé à voir des patients souffrant de perte auditive, d'acouphènes et de vertiges, qui avaient été testés positifs pour Covid-19. Elle et Lee Gehrke ont décidé d'utiliser le système modèle sur lequel ils travaillaient pour étudier l'infection par le SRAS-CoV-2. Ils ont créé leurs modèles cellulaires en prenant des cellules de peau humaine et en les transformant en cellules souches pluripotentes induites. Ensuite, ils ont pu stimuler ces cellules à se différencier en plusieurs types de cellules présentes dans l'oreille interne : les cellules ciliées, les cellules de soutien, les fibres nerveuses et les cellules de Schwann, qui isolent les neurones.
Les chercheurs ont pu obtenir des échantillons de tissus de l'oreille interne difficiles à obtenir de patients qui subissaient une intervention chirurgicale pour un trouble provoquant de graves crises de vertige ou pour une tumeur provoquant une perte auditive et des étourdissements. Dans les échantillons d'oreille interne humaine et dans les modèles cellulaires dérivés de cellules souches, les chercheurs ont découvert que certains types de cellules - les cellules ciliées et les cellules de Schwann - expriment les protéines nécessaires pour que le virus SARS-CoV-2 pénètre dans les cellules. Ces protéines comprennent le récepteur ACE2, qui se trouve à la surface des cellules, et deux enzymes appelées furine et protéase transmembranaire sérine 2, qui aident le virus à fusionner avec la cellule hôte. Les chercheurs ont alors montré que le virus peut effectivement infecter l'oreille interne, en particulier les cellules ciliées et, dans une moindre mesure, les cellules de Schwann. Ils ont découvert que les autres types de cellules de leurs modèles n'étaient pas sensibles à l'infection par le SRAS-CoV-2. Les cellules ciliées humaines que les chercheurs ont étudiées étaient des cellules ciliées vestibulaires. Les cellules ciliées cochléaires, qui sont impliquées dans l'audition, sont beaucoup plus difficiles à obtenir ou à générer dans un modèle cellulaire. Cependant, les chercheurs ont montré que les cellules ciliées cochléaires de souris contiennent également des protéines qui permettent l'entrée du SRAS-CoV-2.
 
Résultats
Le schéma d'infection que les chercheurs ont trouvé dans leurs échantillons de tissus semble correspondre aux symptômes observés dans un groupe de dix patients positifs au Covid-19 qui ont signalé des symptômes liés à l'oreille à la suite de leur infection. Neuf de ces patients souffraient d'acouphènes, six souffraient de vertiges et tous souffraient d'une perte auditive légère à profonde. Parmi les six patients Covid-19 de l'étude qui ont subi ce test, tous avaient des émissions otoacoustiques réduites ou absentes. Cependant, bien que cette étude suggère fortement que Covid-19 peut causer des problèmes auditifs et d'équilibre, le pourcentage global de patients Covid-19 qui ont connu des problèmes liés aux oreilles n'est pas connu.Les voies possibles pour que le virus pénètre dans les oreilles incluent la trompe d'Eustache, qui relie le nez à l'oreille moyenne. Le virus peut également s'échapper du nez par de petites ouvertures entourant les nerfs olfactifs, explique Konstantina Stankovic. Cela lui permettrait d'entrer dans l'espace cérébral et d'infecter les nerfs crâniens, y compris celui qui se connecte à l'oreille interne.
Source

Lucile Perreau