MED-EL : une étude européenne analyse un nouveau type de porte-électrodes d’implant cochléaire

Implant cochléaire


Un implant cochléaire Synchrony de MED-EL

Une première étude européenne utilisant un nouveau type de porte-électrodes d’implant cochléaire chargé en médicament est en cours, depuis juin 2020, à la faculté de Médecine d’Hanovre (MHH), en collaboration avec MED-EL. 

Sous la direction du Professeur Thomas Lenarz, expert reconnu dans le domaine de l’implantation cochléaire, six patients ont reçu un implant cochléaire Synchrony de MED-EL, spécifiquement conçu avec un porte-électrodes à élution de dexaméthasone (DEXEL), qui délivre de la dexaméthasone (qui a un effet anti-inflammatoire et immunosuppresseur)dans la cochlée du patient pour contrôler les réactions du corps dans l’oreille interne, qui suivent la chirurgie. La clinique ORL au MHH est reconnue à l’international pour son programme d’implantation cochléaire (visiblement le plus grand au monde) et son support à vie pour les patients.
« L’objectif de nos recherches était de réduire l’inflammation cochléaire tout le long de la rampe tympanique grâce à la libération prolongée de glucocorticoïde Dexaméthasone, et de contrôler les réactions localisées du système immunitaire liées à l’implant. La Dexaméthasone devrait également aider à garantir que la transmission du signal entre l’électrode et le nerf acoustique se fait sans entraves », explique le Professeur Lenarz, directeur de la clinique ORL de la faculté de Médecine d’Hanovre. Un avantage spécifique : la délivrance du médicament par le portelélectrodes permet de mieux cibler son application et son dosage. « Ce porte-électrodes modifié pose ainsi de nouvelles bases à l’élaboration d’une nouvelle catégorie d’implants cochléaires. » L’étude en cours vise à étudier la sécurité du nouveau porte-électrodes DEXEL, l’impédance électrique au contact de l’électrode, et la capacité auditive post-opératoire.
 

Lucile Perreau