Interview : Beate Gromke, présidente de l’EUHA, s’exprime sur l’édition 2021

exclusivité


Beate Gromke, présidente de l'EUHA. 

Beate Gromke, présidente de l'EUHA, s’est exprimée sur le 65e Congrès international des audioprothésistes, qui se tiendra en présentiel en septembre 2021 et qui aspire à accueillir près de 9 000 visiteurs.

« Nous répondons à la demande de l'industrie pour un événement en face à face, et nous allons le planifier et l'exécuter en tenant compte des conditions actuelles de la pandémie. En collaboration avec l'association allemande de l'industrie des appareils auditifs et la Deutsche Messe Hannover, nous avons élaboré un concept qui garantit la sécurité des participants au 65e congrès international de l'EUHA. Nous surveillerons le taux d'incidence du Covid-19 et nous nous conformerons aux directives du Land de Basse-Sax (qui a donné son feu vert pour le congrès) et de l'Institut Robert Koch », révèle Beate Gromke. « Nous appliquons la règle selon laquelle l'accès ne sera accordé qu'aux personnes entièrement vaccinées (c'est-à-dire bénéficiant d'une protection vaccinale complète par un vaccin approuvé et autorisé dans l'UE) ou convalescentes, ou aux personnes ayant un test covid-19 négatif valide. Une preuve numérique doit être fournie (code QR). En outre, une zone d'entrée spacieuse et des couloirs de hall très larges permettront d'éviter les foules. Les masques faciaux sont obligatoires pour l'instant. Aucune autre restriction n'est à prévoir en cas d'adhésion à cette stratégie », précise la présidente de l’EUHA.
Cette dernière indique que « quatre-vingt-quinze pour cent des exposants habituels ont déjà accepté de participer au salon et se réjouissent de la première rencontre après vingt-trois mois de pause obligatoire. Près d'une centaine d'exposants présenteront leurs nouveautés. Les dernières découvertes dans le domaine de l'intelligibilité de la parole seront présentées, avec un accent particulier sur les contrastes. Bien entendu, la pandémie et ses effets seront également abordés dans le programme des conférences. Les délégués peuvent s'attendre à des innovations dans la technologie des systèmes auditifs, l'ajustement des systèmes auditifs, et bien plus encore. Outre les sujets proposés, nos points forts seront également visibles dans la structure de l'événement. L'exposition industrielle présentera les dernières nouveautés en matière de technologie et de systèmes auditifs. Pour la première fois, il y aura un répertoire des exposants en ligne, et le Future Friday, avec son programme très spécial, se tiendra le vendredi 17 septembre. »
 
« La billetterie sera mise en ligne à la mi-juillet, nous ne pouvons actuellement donner aucun chiffre, ni faire aucune prévision. Un événement comme le nôtre ne peut pas être organisé dans des conditions de pandémie exactement comme avant. Je suis sûr que le cfutur fridayongrès aura une touche très spéciale. Son attrait réside également dans les rencontres personnelles. Certains éléments familiers, comme le salon EUHA pour nos membres, ne seront pas disponibles cette année. Le prix du parrainage EUHA, que nous avons décerné pendant onze années consécutives, a été suspendu cette année. Ceci est dû au fait que le Congrès se tiendra à une date plus précoce dans l'année. Certains diplômés ne reçoivent leurs résultats d'examen qu'au milieu ou à la fin du mois d'août. Cela signifie que le temps pour évaluer et sélectionner les articles soumis serait trop court pour le jury. Nous recueillons déjà des propositions pour 2022. Pour le 65e congrès international de l'EUHA, notre objectif principal sera de nous retrouver en personne », a conclu Beate Gromke.
 

Lucile perreau