Une application pour smartphone et des écouteurs sans fil comme alternative aux aides auditives

étude



Une application pour smartphone, conçue par une équipe de l'Université du Texas à Dallas, pourrait servir d’alternative aux aides auditives, d’après les résultats d’une étude américaine. De nombreuses idées innovantes ont été recensées ces dernières années.

En septembre 2020, un professeur assistant à la School of Chemical & Biomolecular Engineering à Atlanta en Géorgie, a développé une aide auditive à 1$ baptisée « LoCHAid ». Quelques mois plus tôt, le site Audiology Worldnews avait découvert une prothèse auditive bon marché, rechargeable à l'énergie solaire, sur les marchés d'Afrique et du Brésil. En novembre 2019, la province de Cap-Occidental en Afrique du Sud, avait mis en place à l’initiative du professeur De Wet Swanepoel professeur d'audiologie au département d'orthophonie et d'audiologie de l'Université de Pretoria, un système de dépistage par smartphone des déficiences auditives et visuelles.
« The Mercury », le journal de l’université, a indiqué que les premières études ont comparé leur application d'aide auditive avec des émetteurs d'aide auditive, démontrant qu'ils étaient tout aussi efficaces. L'objectif de ce projet, consiste à créer des applications accessibles par smartphone pour aider les personnes souffrant de troubles auditifs.

Linda Thibodeau
, professeur connue pour ses travaux sur les technologies d'assistance pour les personnes malentendantes et co-investigatrice principale du projet, a déclaré que « l'application pourrait être rendue compatible avec les écouteurs filaires, les casques et les AirPods, de sorte qu'au lieu d'acheter des appareils auditifs, les utilisateurs pourront connecter leurs écouteurs filaires ou sans fil directement à leur smartphone. Comme nous avons eu cette explosion des options sans fil, nous pouvons maintenant améliorer l'audition des personnes ayant une audition normale dans une situation de bruit de fond. Lorsque c'est sans fil, cela vous permet de rapprocher le microphone du smartphone de la source et d'améliorer l'audibilité de la parole. »

Ce projet, est financé par une subvention quinquennale de 1,86 million de dollars de l'Institut national américain de la santé, et une fois l’application terminée et développée avec un code open-source (donc non disponible dans les magasins d'applications), elle ne devrait couter que quelques dollars.
 

Lucile Perreau