Des tests sur l’audiométrie vocale à disposition des audioprothésistes

Logiciel


La passation du test est faite à un niveau de 65 dB SPL sur une série de 4 listes de 9 phrases (sélectionnées dans le corpus MBAA) possédant chacune 3 mots clés. legende

Le logiciel HuBSound de tests en champ libre (distribué par Biotone Technologie) met à la disposition des audioprothésistes une palette de tests sur l’audiométrie vocale et notamment son test « VRB », Vocale Rapide dans le Bruit.

Désormais grâce à ce test (répondant à la norme établie par la SFORL et la SFA sur la pratique de l'audiométrie vocale dans le bruit) un patient ayant une mauvaise intelligibilité dans le bruit, mais avec une audiométrie liminaire quasi normale, peut désormais obtenir une prise en charge des frais liés à son appareillage par la Sécurité Sociale et les OCAM (Organismes Complémentaires d’Assurance Maladie).
Standardisé, automatique et reproductible, ce test français permet à l’audioprothésiste d’obtenir des résultats dans le bruit probants et reproductibles. Le VRB est suffisamment sensible pour repérer de toutes petites pertes de RSB (Rapport Signal – Bruit).

Cette mesure de la dégradation de l'intelligibilité dans le bruit permet :
- D’effectuer un dépistage précoce des presbyacousies et des TCA.
- De quantifier la gêne réelle du patient, dans des conditions ressemblant le plus possible aux conditions de sa vie quotidienne.
- De justifier la prise en charge d'un appareillage précoce.
Le logiciel HuBSound donne accès à un plateau technique, spécialisé dans les tests en champ libre, utilisable via 1, 3 ou 5 haut-parleurs. Les tests vocaux en milieux bruyants sont déclinés en trois tests distincts : la Vocale Multi-Bruits, la Scène Auditive et le test VRB. C'est ce dernier qui permet une évaluation de la perte de RSB par rapport au normo entendant.

Une fois la lecture lancée, la liste de phrases défile à niveau constant et le niveau de bruit varie automatiquement. L’audioprothésiste note le nombre de mots clés répétés par patient et le logiciel HuBSound trace alors la courbe, faisant apparaitre le décalage avec les normo-entendants. Il est possible de faire plusieurs tracés, qui s’afficheront directement dans l’audiogramme.
La passation du test est faite à un niveau de 65 dB SPL sur une série de 4 listes de 9 phrases (sélectionnées dans le corpus MBAA) possédant chacune 3 mots clés. La première phrase de chaque liste est présentée dans le silence puis le RSB varie alors automatiquement par pas de 3 dB, de +18 à -3 dB. Les résultats obtenus permettent de mettre en évidence la perte de RSB par rapport aux normoentendants. Une perte de RSB d'au moins 3 dB suffit à déclencher les droits à remboursement de la sécurité sociale et les OCAM pour l'appareillage.
Le logiciel HuBSound est entièrement compatible avec Noah, en lecture et en écriture. Les résultats des tests sont stockés dans l’ordinateur de l’audioprothésiste.
 

Lucile Perreau