Civility, un masque transparent FFP2 et français

masques de protection


Se protéger et protéger les autres sans couper la communication

On connaît le souci des malentendants face à la nécessité de porter un masque ainsi que le niveau de protection insuffisant contre le virus et les problème de buée des différents masques transparents mis jusqu'à présent sur le marché. La jeune start-up française Civility lance une campagne de crowdfunding pour son masque Civility, un masque de haute protection certifié FFP2 et transparent.

Selon le fondateur de la start-up, Pierre Blondon, le prototype fonctionnel du masque a été validé par le Laboratoire National d’Essai. « Le filtre est certifié FFP2, et nous sommes en train de travailler sur un changement de joint pour qu’il soit utilisable en milieu médical, conformément aux normes hospitalières », souligne-t-il.



Le masque a été réalisé avec le concours de quinze designers internationaux et d'une société d’ingénierie en France. Conçu pour être confortable afin d'être utilisée pendant la vie courante, les déplacements et même le sport, il pèse environ 200 grammes. La coque qui est en plastique recyclée, comme les autres pièces qui le composent sont fabriqués dans une usine basée à Angoulême en Charente. Les deux cartouches filtrantes remplaçables placées sur les côtés du masque font obstacle à 98% des particules de 0,3 micron et permettent l'aération du masque pour éviter la buée. Leur efficacité annoncée est de 12 heures d’affilées.
Comptez entre 35 et 150 euros le masque selon le modèle. La gamme se décline en plusieurs teintes et en plusieurs tailles, adultes et enfants. Selon son créateur, le masque serait rapidement rentable par rapport à l'utilisation de masques chirurgicaux ou de masques tissus réutilisables.

Une phase de pré-commande a été lancée sur la plateforme Web de financement participatif Indiegogo. La livraison des masques est prévue fin août.

 

 

Nathalie Bloch-Sitbon