Les ventes d'appareils auditifs affectées par la pandémie de coronavirus

Vente d'appareils


La pandémie de Covid-19 a fortement impacté les ventes d'appareils auditifs.

Le 1er juillet 2020, l’EHIMA (l’association européenne des fabricants d'appareils auditifs) a dévoilé les chiffres des ventes d’aides auditives pour l’année 2019 et 2020.

 

En 2019, les fabricants d'aides auditives ont vendu 17 058 000 d'appareils aux audiologistes et aux audioprothésistes dans le monde (ce nombre n'inclue pas les implants), un chiffre en augmentation par rapport à 2018 (16 035 000).
En revanche pour l’année 2020, l'ensemble de l'industrie connaît une baisse importante de la demande, cela dû à la pandémie du Covid-19.
L'Ehima s'attend malgré tout à ce que la demande d'appareils auditifs reste élevée, comme le prouvent de nombreuses enquêtes sur la perte auditive et l'utilisation des aides auditives, réalisées dans 15 pays. Par exemple, entre 2009 et 2018, environ 13% de la population adulte en Allemagne, en France et au Royaume-Uni ont affirmé avoir une déficience auditive. Au cours de la même période, l'utilisation d’aides auditives dans ces pays est passée de 33% à 42%.
Ces chiffres sont basés sur l'ensemble des sociétés membres de l'EHIMA, fabricants d'audioprothèses (Demant, GN Hearing, Sonova, Starkey et WS Audiology). Ces sociétés représentent, à elles seules, plus de quatre-vingt-dix pour cent de la production d’appareils auditifs.

Lucile Perreau