Des ateliers parents/enfants pour accompagner la surdité et les handicaps associés

Association


Atelier de Musicothérapie

L’association SASHA (Structure d’Accompagnement de la Surdité et des Handicaps Associés) crée des ateliers enfants/parents afin d'offrir aux familles des parenthèses ludiques pour se distraire du handicap.

A travers des ateliers de Yoga du rire, de cuisine, d'éveil musical ou de théâtre mais aussi de langue des signes, l'association SASHA veut permettre aux parents de reprendre leur rôle de parents et aux enfants de redevenir simplement des enfants, handicapés ou non. D'ici à la fin de l'année, un nouvel atelier, massage parents-enfants, sera mis en place.

C'est aussi pour changer le regard sur le handicap que Sophie de Sainte Maresville a créé l’association, pour une inclusion réelle et humaine. Pour mieux comprendre le handicap, SASHA a placé la pédagogie au cœur de son engagement citoyen. Les enfants peuvent participer aux activités adultes et inversement, les adultes peuvent prendre part aux ateliers enfants. L'objectif est avant tout le vivre ensemble, l'échange, l'écoute, le partage... Les ateliers se déroulent pour l'instant à Paris dans le 12ème arrondissement mais l'objectif serait d'essaimer le concept plus largement en France. Ils sont mensuels (sauf la Langue des Signes dont la fréquence est hebdomadaire) et soutenus par la CAF de Paris dans le cadre des REAAP (Réseaux d’Ecoute, d’Appui et d’Accompagnement à la Parentalité).

L’association intervient également dans le milieu éducatif, allant des écoles aux centres de loisirs : enseignants, animateurs et élèves sont ainsi informés et formés pour mieux comprendre le handicap et ses enjeux, mieux accueillir des élèves à besoins spécifiques... SASHA propose aussi ses sessions d’information/ sensibilisation au handicap sur les territoires : forums de ville, colloques, forums santé…

SASHA a été créé suite à la découverte par Sophie de Sainte Maresville, alors assistante de direction, de la surdité de sa fille, adoptée en Russie. Avec la découverte du handicap, Sophie reprend son travail à temps partiel, consacrant le reste de son temps à son enfant, cumulant son rôle de parent avec celui de chauffeur pour assurer la multitude de rendez-vous médicaux, la fonction d’accompagnatrice, d’aide orthophoniste, d’aide psychomotricienne, de répétiteur…

D’hôpitaux en salles d’attente médicales, Sophie rencontre d’autres parents et le constat est le même : du stress et de la tension qui fragilisent la vie familiale, mais aussi beaucoup de fatigue. Il n’y a pas de répit, tout tourne autour du handicap.

C’est pour pouvoir rompre l'isolement et recréer des moments privilégiés entre les enfants et leurs parents, leur réapprendre à se faire plaisir, booster une parentalité mise à mal par le handicap, et aider les enfants à améliorer leur potentiel à travers le jeu, que Sophie de Sainte Maresville a eu l’idée de créer son association SASHA. SASHA, c'est aussi le diminutif de sa fille, bi-implantée, scolarisée et qui fête ses 11 ans en étant très fière de l'association qui porte son nom.

 

Nathalie Bloch-Sitbon