La génétique au cœur du traitement du son

Etude

Audio infos
Audiology infos

Selon une étude du National Institute on Deafness and Other Communication Disorders (NIDCD) des Etats-Unis, notre capacité à entendre et à comprendre plus d’une source sonore à la fois serait définie génétiquement. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié près de 200 paires de jumeaux (138 paires de vrais jumeaux et 56 paires de faux), âgés de 12 à 50 ans entre 2002 et 2005. Chaque participant réalisait une série de tests afin d'évaluer sa capacité à entendre et comprendre une variété de sons et de messages dans divers contextes. Résultats : les jumeaux identiques obtiennent des performances quasi identiques à la plupart des tests, tandis que les faux jumeaux, qui sont apparentés mais ne partagent pas strictement le même ADN, ne partagent pas non plus les mêmes résultats. Les chercheurs en concluent que notre capacité à écouter et à interpréter ce que nous entendons serait principalement définie par notre génome. Cette étude permet de mieux comprendre les troubles auditifs. Troubles qui concernent le traitement du signal sonore et qui mettent en exergue le fait que notre système auditif ne s'arrête pas à nos oreilles, mais inclut également la partie de notre cerveau chargée d'interpréter les sons.

I.L.-D.