« Mieux entendre » sans effort : Starkey lance Evolv AI en France

produits


Le lancement d'Evolv AI s'est déroulé en direct via le Hub innovarion de Starkey.

Après des mois de retard à cause de la nouvelle réglementation, la plateforme Evolv AI est désormais disponible en France, pour tous les types d’appareils et tous les niveaux de performances.

Le lancement de la nouvelle plateforme de Starkey s’est déroulé le lundi 11 avril 2022 sur le Hub Innovation du fabricant, avec Thierry Gouin, le directeur de la satisfaction client, en tant qu’animateur. « C’est un défi incroyable qui a été relevé par nos équipes en France et aux Etats-Unis, pour renouveler l’ensemble de notre gamme sur la classe I et II aujourd’hui », a commenté Fabrice Vigneron, le directeur général de la filiale France. « Cette nouvelle gamme est lancée dans tous les niveaux technologiques et dans tous les modèles, du plus petit IIC au contour 70dB. Notre objectif a été de vous faciliter la vie et de vous faire gagner du temps, puisque nous gardons les valeurs sûres que sont nos chargeurs, nos écouteurs et le logiciel qui restent inchangés. » Les premiers retours produits provenant des Etats-Unis (sur le marché depuis six mois) portent notamment sur la qualité sonore des appareils. Cent brevets ont été déposés rien que pour la qualité sonore. Alain Petit, le responsable de la formation et Julien Nizard, le directeur de l’audiologie, (présent en distanciel pour cause de Covid), ont ensuite présenté la nouvelle plateforme technologique. « Du plus petit intra au pus puissant BTE rechargeable, nous renouvelons l’intégralité de la gamme, avec un très large choix de niveau technologique », a indiqué Julien Nizard. 

Du côté des intras
« L’intra est un appareil totalement adapté au port du masque. De plus il permet également de valoriser votre savoir-faire en tant qu’audioprothésiste, avec un appareillage qui demande davantage de technicité », a expliqué Julien Nizard. Deux familles intras sont disponibles. Tout d’abord en pile 10, avec un CIC et un IIC non-wireless (sans antenne) pour maximiser la discrétion. Ils sont disponibles en trois niveaux de technologie : 1600, 2000 et 2400. Le CIC peut être demandé (en option) avec une pile 312. Du côté des rechargeables, un ITC ou ITE viennent compléter la gamme des intras. Ils sont également disponibles en trois niveaux de performance, et embarquent une antenne 2,4 Ghz, un double microphone et capteur de mouvement. Ils bénéficient tous d’une nouvelle innovation, l’OCL pour Output-Compression-Limit, qui limite les distorsions. « Avec Evolv AI, la dynamique de sortie est beaucoup plus large avec le même écouteur. La sonorité est donc plus équilibrée, surtout dans les fréquences graves. »

La gamme Ric et BTE
Concernant les Ric et les BTE, ils comptent trois modèles à piles le micro-Ric, le Ric 312 et le BTE 13 (disponibles en trois niveaux de 1600 à 2400) et deux modèles rechargeables. Le Ric rechargeable est disponible en 4 niveaux (1200 à 2400) et compatible Cros-BiCros avec son antenne NFMI. « Le BTE R se distingue principalement par le rapport entre sa taille et sa puissance », dévoile Alain Petit. Il embarque une boucle d’induction, une étanchéité IP68, plusieurs couplages acoustique… De plus, la capacité de toutes les batteries a été améliorée de 17 %, tout en conservant le même format. L’étanchéité a également été renforcée, avec un nano-revêtement qui protège mieux de l’humidité.

Des algorithmes toujours plus perfectionnés
Christophe Micheyl, le chercheur principal senior, a développé la stratégie de gestion du bruit. « Différents algorithmes sont dédiés à la gestion du bruit dans des situations bien spécifiques qui se regroupent dans Hearing Reality. Parmi ces algorithmes, une occupe une place cruciale : la parole dans le bruit. » L’atténuation maximum (la réduction de l’énergie du bruit) a été améliorée de 40% par rapport à Livio. Lmax (le niveau qui doit être atteint pour que le réducteur de bruit s’enclenche) a été réduit de 10 dB passant de 85 à 75 dB. Sur Evolv 2400, les audioprothésistes ont une « large plage de réglages, allant de 0 à 22 dB », a précisé Christophe Micheyl. « Il s’agit d’aller explorer avec le patient sur une base individuelle, sa préférence et sa tolérance au niveau du réglage de réducteur de bruit. »
Le chercheur a ensuite expliqué le mode Edge, qui est désormais connecté au cloud avec Evolv. « Les données sont envoyées puis analysées par des ingénieurs et des algorithmes, de façon à déterminer dans quelles circonstances il est optimisé et dans lesquelles il peut être amélioré. » Le mode Edge semble apporter un plus grand confort d’écoute et une meilleure clarté de la voix, selon les résultats de ces dernières années.


« Connectivité sans effort »
« Nous avons intégré dans Evolv AI deux protocoles de streaming pour les aides auditives. » Le MFi intègre maintenant l’audio bidirectionnelle pour passer et recevoir les appels en mains-libres (à partir de l’iPhone 11). Le protocole ASHA (Android) est également disponible pour une cinquantaine de smartphones (notamment Xiaomi, le leader du marché en France). Starkey a même créé un QR Code pour permettre au patient ou à l’audio de savoir immédiatement si son smartphone est compatible ou non. L’application Thrive 3.3 a été mise à jour pour plus de stabilité, de rapidité et de fluidité, notamment au niveau de l’appairage. En termes de santé connectée, Evol AI permet grâce aux capteurs de mouvement, de surveiller son activité, de se fixer des objectifs, de suivre son engagement et sa stimulation cérébrale au travers de l’application. La détection de chute est également disponible et ce dès le niveau technologique 1200, tout comme le micro de table tactile et de la solution TeleHear pour les réglages à distance sur l’intégralité des appareils connectés de la gamme, directement depuis Inspire sans mise à jour.

Autre et dernière nouveauté, tous les appareils de la gamme Livio 1200 passent en classe I.
 

Lucile Perreau