Bientôt un nouveau logiciel pour le fauteuil Hearfit

ENTRAINEMENT AUDITIF


Le fauteuil a été lancé en novembre 2017.

Fin octobre, le fauteuil d’entraînement auditif Hearfit sera doté d’une nouvelle version logicielle. De quoi confirmer le succès de ce dispositif dont 80 exemplaires ont été vendus en deux ans chez des audioprothésistes, et qui a déjà servi à près de 2 200 personnes appareillées.

 
A partir de la fin octobre, le logiciel d'Hearfit va s’enrichir de nouveautés et de correctifs, annonce la start-up LRDR, créée par des audioprothésistes troyens il y a deux ans.

Les packs de planification de séances seront au choix entre 5 ou 10 séances ou en illimité.

Pour les packs de 5 et 10 séances, les praticiens auront le choix entre 4 environnements d’entraînement qui seront combinables entre eux : voix d’homme ou de femme dans le calme ; voix d’homme ou de femme dans le bruit.

« Il sera possible de stopper un pack en cours pour en affecter un autre. Des bulles d’aide s’afficheront à côté des tableaux et des et graphiques. Et les audioprothésistes pourront ajouter des observations dans les fiches patients », indique la société LRDR dans un communiqué.

Par ailleurs, il y aura une adaptation du volume selon le nombre d’écoutes d’un mot ou d’une phrase lors d’un exercice. Un comparatif des résultats par rapport au dernier bilan sera aussi disponible.

2 200 patients concernés
Rappelons que le système Hearfit associe un fauteuil acoustique, une tablette tactile et une application d’entraînement auditif. Le tout est destiné aux personnes appareillées, particulièrement celles qui l’ont été trop tardivement. Objectif : améliorer leurs capacités de compréhension dans le calme et dans le bruit. Le programme s’étale sur 5 ou 10 séances de 25 minutes, et aussi, désormais, en illimité.

Deux ans après son lancement lors de l’Enseignement Post-Universitaire de 2017, 80 exemplaires de la solution Hearfit ont été acquis par 70 audioprothésistes - dont plusieurs membres du réseau Sonance Audition
Soit plus de 2 200 patients qui en bénéficient, selon LDRD. 
 

 

N.D.C.