Otoscan : un scanner 3D pour renforcer le lien entre l'audioprothésiste et le patient

vu au congrès des audioprothésistes 2019


crédit: Otometrics

Sortie en mai dernier, l’Otoscan scanne le conduit auditif. A la clé, une solution technique qui remplace les empreintes en silicone, et surtout un dispositif qui impressionne les patients.

Otoscan est le dernier produit proposé par Otometrics et il ne possède aucun rival. Installé dans une centaine de centres depuis son lancement il y a dix mois, il a un double rôle. D'une part il scanne le conduit auditif pour réaliser les embouts et ensuite il renforce le lien entre l’audioprothésiste et son patient. "Les malentendants font le tour des audioprothésistes, et en moyenne, ils ne sont qu'un sur trois à revenir. Les centres équipés d'Otoscan ont un taux de rétention des clients bien supérieur à celui-ci" nous a expliqué Saskia Vulliez, la directrice générale d'Otometrics France. L'Otoscan permet de visualiser à l'écran la structure de son oreille grâce à un scanner 3D. Cette fonction, très appréciée des patients est un moyen de se démarquer de la concurrence.

 

Au-delà de l'image moderne qu'il renvoie, l'Otoscan reste utile à la réalisation d’empreintes numériques pour concevoir sur-mesure les embouts, les protections auriculaires ou les intras. Ce dispositif remplace la prise d’empreinte par silicone. Il s’agit ici de créer une représentation 3D précise du conduit auditif de son patient en numérisant à l’aide de lasers linéaires et circulaires ainsi que de caméras l’ensemble des surfaces incurvées et planes de l’oreille.

Le processus de numérisation dure deux à trois minutes, temps durant lequel le patient peut visualiser l’apparition de son empreinte 3D directement sur ordinateur. Le scanner entre peu en contact avec l’oreille du patient, éliminant le problème de protection du tympan à effectuer lors d'une prise d'empreinte traditionnelle. Il est possible d’interrompre la numérisation pour communiquer avec le patient. Dès le début de la prise en charge, la représentation numérique permet au patient d’avoir une vision claire de son conduit auditif, permettant ainsi à l’audioprothésiste de se faire comprendre à chaque étape, ce qui facilite la prise de décision.

 

L’Otoscan tend également à réduire un peu plus le temps de fabrication des aides auditives. Selon le fabricant, sa précision et sa capacité à aller plus loin dans le conduit auditif limite les retours pour ajustement de matériels. Les fichiers de chaque patient sont accessibles via l’espace personnel de stockage sécurisé Otocloud de l’audioprothésiste. Les empreintes 3D étant immédiatement utilisables pour la fabrication, ces dernières n’ont plus qu’à être transférées au fabricant. Une mise à jour du logiciel sera bientôt proposée afin de proposer une aide aux choix de l’appareillage.

Antoine ERICHER