Audiology Infos n°22

Couverture
Audiology Infos22
2012-01-01

Sommaire

Audiology Infos22

Montpellier à l'heure de l'audiologie

La XIe édition du congrès de la Société française d’audiologie (SFA) s’est tenue du 24 au 26 novembre à Montpellier, autour du thème “De la prothèse à l’implant”. L’occasion de faire un tour de table transdisciplinaire, entre universitaires et praticiens, de la prise en charge des déficiences auditives, et d’évoquer les pistes d’avenir, en particulier pour les implants cochléaires et la place de l’orthophonie.

Entretien avec Françoise Artières

La présidente de la Société française d’audiologie (SFA), le docteur Françoise Artières, ORL à l’Institut Saint-Pierre de Palavas, dresse un bilan positif de la XIe édition de son congrès, qui poursuit l’ouverture de la société vers les différentes professions de l’audiologie. Entretien.

Brice Jantzem, l'historien de l'audioprothèse

“L’on ne passe jamais par Brest, il faut avoir une raison d’y aller”… Ce dicton, parfois attribué à l’historien Jules Michelet, illustre le caractère excentré de la ville. Si Brest est connue pour sa situation, son pont de Recouvrance, son arsenal et sa rue de Siam, elle est aussi le port d’attache d’un autre historien, audioprothésiste de métier, Brice Jantzem, qui a rassemblé une importante collection d’aides auditives. Pièce après pièce, cette dernière déroule le fil de l’histoire de l’audioprothèse, des cornets antédiluviens aux aides auditives à grenaille ou à transistor, en passant par des chaînes de mesure antiques et même de vieilles gravures… Un attachement aux racines de la profession qui n’empêche pas Brice Jantzem d’être bien ancré dans son présent. Portrait d’un collecteur de mémoire.

Implants cochléaires : un, c'est bien, deux, est-ce mieux ?

L’indication d’un implant cochléaire unilatéral en cas de cophose ou de surdité sévère ne fait plus débat. Les résultats de l’implantation sont statistiquement bons, les porteurs sont (ré)insérés dans le monde entendant. Mais l’évolution de la technologie et des besoins des patients posent des questions auxquelles les équipes d’implantation apportent de nouvelles réponses.

Visite guidée du nouveau Cric

Les adultes implantés en Île-de-France disposent désormais d’un guichet unique pour leur suivi et le réglage de leurs implants. Ils peuvent ainsi compter sur une équipe pluridisciplinaire rassemblée dans les locaux du nouvel hôpital Rothschild (AP-HP), à Paris, ainsi que sur l’appui de l’Institut francilien d’implantation cochléaire, une structure associative toute proche.

L'implant cochléaire bénéficie-t-il aux enfants atteints de surdité sévère ?

Une équipe australienne a développé un modèle basé sur l’audiométrie tonale qui montre que l’implant cochléaire peut être indiqué pour les enfants atteints de surdité sévères, car leur permettant des scores significativement meilleurs pour la compréhension de la parole. Le modèle suggère que l’implant cochléaire peut être recommandé lorsque les seuils auditifs sont compris entre 75 et 90 dB HL (PTA), avec une probabilité d’améliorer la performance auditive d’au moins 75 %. Les conclusions de cette étude sont également utiles pour orienter les familles au regard de la probabilité que leur enfant tire profit d’un éventuel implant.

Rédaction de certificats médicaux : les règles à connaître

Les aspects légaux de l’exercice de la médecine et de la chirurgie ont été abordés en détail lors de la matinée « ORL 75 pratique » en juillet dernier. Le Dr Jean-Paul Monteil, du service ORL et CCF (chirurgie cervico-faciale) de l’hôpital Lariboisière, à Paris, a en particulier montré les différentes contraintes existant dans la rédaction de certificats.

OEA, ASSR, PEA : le point sur les méthodes existantes

En 1998, la Flandre a introduit le dépistage néonatal universel de la surdité. A l’époque, les méthodes de mesure étaient peu précises, mais de nouveaux outils ont été développés depuis. Les ASSR (Auditory Steady-State Response) en sont un exemple. Elles permettent d’atteindre une meilleure précision et ont constitué le sujet de la thèse de Wendy D’haenens, partisane d’un choix équilibré entre ASSR et PEA (Potentiels évoqués auditifs) en bouffées tonales. Le point avec la spécialiste flamande.

L'oeil nous renseigne sur nos oreilles

Réaliser des mesures de l’œil pour en tirer des conclusions sur le système auditif ? Cela semble incroyable, et pourtant, des mesures au niveau de la pupille débouchent sur un calcul objectif de ce qui jusqu’à présent ne pouvait être approché que de façon subjective : l’effort d’écoute. Le point sur cette méthode.