Audiology Infos n°13

Couverture
Audiology Infos13
2010-07-01

Sommaire

Audiology Infos13

6e Congrès pédiatrique Widex à Dubaï

Du 13 au 15 mai 2010, le congrès pédiatrique du fabricant d’aides auditives Widex, placé sous le patronage de la Princesse Haya Bint al Hussein, s’est tenu à Dubaï. les leaders d’opinion et les figures de l’audiologie pédiatrique internationale se sont retrouvés pour échanger questions et expériences, et s’informer des derniers développements en la matière. interventions et ateliers ont permis aux quelque 400 congressistes venus de 35 pays différents de dessiner les contours de l’audiologie pédiatrique du nourrisson à l’adolescent, et du dépistage précoce à un diagnostic fiable et au choix d’une réhabilitation appropriée.

L'audition binaurale, vue par la SFA

La réunion de printemps de la Société française d'audiologie (SFA), consacrée à l'audition binaurale et à l'implantation cochléaire, s'est déroulée les 28 et 29 mai, à la faculté de médecine Xavier Bichat, à Paris. Coup de projecteur sur l'après-midi du samedi 29, consacrée à l'audition binaurale et à son approche pluridisciplinaire.

Marketrak. 25 ans d’étude des malentendants

l’étude Marketrak Viii conduite par Sergei Kochkin, directeur exécutif du Better Hearing institute, porte sur 25 années d’étude de la population américaine malentendante. Selon ce spécialiste, si le nombre de malentendants atteint 34,25 millions outre-atlantique, c’est principalement à cause du vieillissement de la population et il ne s’agit en aucun cas d’une épidémie, contrairement à ce qu’affirmait une étude de l’université johns Hopkins en 2008.

L’implant cochléaire dans sa maturité

où en est l’implant cochléaire ? la bilatéralité trouve-t-elle sa place ? le Pr Bruno Frachet, médecin ORl à l’hôpital avicenne à Bobigny, dresse un état des lieux de leur situation en France et propose quelques pistes de réflexion concernant, par exemple, l’intelligibilité dans le bruit des implants cochléaires ou la difficulté de s’appuyer sur les courbes tonales pour évaluer la capacité de compréhension.

Dossier. Congrès de l'Unsaf

L’union nationale des syndicats d’audioprothésistes français (unsaf) a tenu congrès du 13 au 15 mars derniers à Paris, avec la science à l’honneur pour sa première journée. Sous la présidence du professeur Paul Avan et d’Eric Bizaguet, conférences et tables rondes sur le thème “De l’aide auditive au cerveau : que nous offre la technique pour améliorer le service audioprothétique rendu ?” se sont succédées. C’est le professeur Zeng, de l’université de Californie à Irvine aux Etats-Unis, qui a ouvert la marche avec une présentation générale des différentes surdités et de leurs options de prise en charge. Tandis que l’après-midi, consacrée aux tables rondes, aura permis d’approfondir le sujet, avec un objectif en ligne de mire : optimiser la réhabilitation auditive.

Pas de bonne réhabilitation sans bon diagnostic

“De l’aide auditive au cerveau : que nous offre la technique pour améliorer le service audioprothétique rendu ?” : un thème ambitieux pour la journée scientifique du dernier congrès de l’Unsaf. Pour en poser les jalons, le professeur Fan-Gang Zeng (Etats-Unis) a rappelé les bases pour entamer une bonne réhabilitation auditive. Au menu : un panorama des différents types de perte auditive, de leurs conséquences sur la perception des sons et des traitements envisageables dans chacun des cas.

Comment améliorer la prise en charge audioprothétique ?

A l’occasion du congrès de l’union nationale des syndicats d’audioprothésistes français, de nombreux professionnels de l’audition se sont retrouvés pour évoquer l’actualité scientifique du secteur. Sous quel angle considérer les avancées technologiques ? Comment attirer les patients dans le cercle vertueux de la prise en charge audioprothétique ? Quel est le rôle de chacun ? Autant de questions auxquelles les grandes figures de la profession ont tenté d’apporter des réponses.

Définir les limites d’indications des nouvelles technologies

Implant électro-acoustique, systèmes à transposition, implant d’oreille moyenne, autant de technologies récentes dont les indications, bien que définies, soulèvent des questions dans les cas fréquents où différentes options sont envisageables. Dès lors, la notion de limites d’indications s’impose, mais est-ce réaliste alors que les techniques sont difficilement comparables et que l’on ne dispose pas du recul nécessaire pour évaluer les balances bénéfices/risques ?

Toutes les nouveautés en direct du congrès de l’aaa

Le congrès de l’AAA (American Academy of Audiology) est l’événement annuel majeur dans le monde de l’audiologie. Après une année 2009 en demi-teinte, les fabricants sont venus en avril 2010 à San Diego avec une panoplie impressionnante de nouveautés. Sans entrer dans leur description technique approfondie, voici les principales tendances.

Revue de presse

“Les solvants organiques, facteurs aggravants de surdité”

S’il est d’ores et déjà démontré que les solvants organiques affectent la santé auditive des travailleurs, encore peu d’évaluations cliniques intègrent ce problème. Le chercheur chilien Adrián Fuente revient sur ce facteur aggravant de surdité, auquel il consacre ses travaux de recherche depuis plus de six ans.