Audio Infos n°169

Couverture
Audio Infos169
2012-03-01

Sommaire

Audio Infos169

EDITO

Le secteur de l'audioprothèse ne connaît pas la crise. Une situation enviable, au regard d'autres secteurs, qu'illustrent les résultats du marché des ventes d'aides auditives publiés par le Snitem (Syndicat national de l’industrie des technologies médicales) et qui ne manqueront pas de rassurer les professionnels du secteur. Pourtant, à cet état de fait, il existe immanquablement un revers de médaille… Dans un contexte économique plus que complexe, un marché enregistrant une croissance de + 7,44 % avec 518 045 aides auditives vendues en France en 2011, attire logiquement les convoitises. Nombre d'acteurs, opticiens, complémentaires santé, assureurs, etc., se penchent sur ce marché afin de consolider ou encore de renouer avec une démarche pérenne de croissance. Certains y entrent tambour battant sans pour autant décrocher la timbale…, d'autres arrivent sur la pointe des pieds avec des discours se voulant rassurant. Dans tous les cas, ce sont les pratiques professionnelles qui risquent de s'en trouver bouleversées. En être ou pas ? S'affilier à un réseau mutualiste, intégrer un groupement, choisir une enseigne ou l'indépendance… L'heure est plus que jamais à la prise de position. Ces changements, la profession aura l'occasion d'en prendre le pouls au cours du Congrès des audioprothésistes français qui se tiendra du 5 au 7 avril au Cnit de Paris-La Défense. Et après une année législative et professionnelle 2011 mouvementée, l’heure sera à la mise au point et à la découverte des dernières nouveautés qui animeront le marché de demain ! Au nombre des tendances, les visiteurs auront tout le loisir de constater la suprématie renouvelée des contours, qui représentaient l'an passé la moitié des ventes du marché et qui combinés aux écouteurs déportés ont compté pour 88,36 % des ventes. De leur côté, les intras ont connu une augmentation de 12,1 % par rapport à l’année précédente, une tendance qui pourrait bien se confirmer lors du Congrès de l'Unsaf avec la multiplication de solutions complètement invisibles…

Congrès de l'Unsaf : au programme cette année !

L’édition 2012 du Congrès des audioprothésistes français se tiendra du 5 au 7 avril au Cnit de Paris-La Défense. Après une année législative et professionnelle mouvementée, l’heure est à la mise au point et à la découverte des dernières nouveautés qui animeront le marché de demain. D’ailleurs, les indicateurs portent à l’optimisme: 2011 s’est achevée sur une note positive avec des ventes d’aides auditives dépassant la barre des 518 000 unités, soit une augmentation de 7,44 % par rapport à 2010, selon l’enquête du Snitem… Des résultats qui démontrent une fois de plus le dynamisme du secteur et ce, en dépit d’un contexte économique plus que morose. Une nouveauté: la journée inaugurale se tiendra cette année le jeudi et le Congrès s’achèvera le samedi, après trois jours d’échanges scientifiques, de démonstrations techniques et de rencontres professionnelles. Le Congrès poursuivra sa réflexion scientifique autour du rôle du cerveau dans la réhabilitation auditive sur le thème: “De l’aide auditive au cerveau! Que nous offre la technique pour améliorer le service audioprothétique rendu? Année 3”.

Chiffres Snitem - Ventes en France : une croissance de + 7,44 % en 2011

L’année 2011 s’est achevée sur une note positive. La barre des 500 000 unités vendues est largement franchie : les audioprothésistes ont adapté 518045 aides auditives l’an dernier, soit une augmentation de 7,44% par rapport à 2010. Malgré un contexte économique en berne, les résultats du marché, au travers des résultats des entreprises du secteur de l’audiologie participant à l’enquête annuelle du Snitem, ont de quoi rassurer les professionnels. Au nombre des tendances: la suprématie des contours, qui représentent la moitié des ventes avec 263 301 unités vendues. Associés aux écouteurs déportés, ils comptent pour 88,36% du marché.

Agenda - Rendez-vous en 2012

Vie syndicale - Le Synea, “défenseur des spécificités du métier”

Le Syndicat national des entreprises de l’audition (Synea) a tenu le 6 février à Paris son assemblée générale et présenté ses orientations politiques pour l’année à venir. Il a fait le point sur les temps forts d’une année 2011 mouvementée, “marquée par l’accroissement de la pression des Ocam sur les professionnels de l’audioprothèse, les scandales sanitaires et la volonté des autorités de renforcer la transparence et l’encadrement du secteur du dispositif médical.”

Reportage au Cric - Un nouveau centre d'implantation francilien

En Île-de-france, les adultes ayant un implant cochléaire disposent désormais d’un guichet unique permettant d'assurer suivi et réglage. Installée dans les locaux du nouvel hôpital Rothschild (AP-HP), à Paris, une équipe pluridisciplinaire dirigée par le Pr Bruno Frachet agit de concert avec les membres de l’Institut francilien d’implantation cochléaire, une structure associative toute proche.

Portrait d’audio - Xavier Poulain, audio-entrepreneur

À peine âgé de 32 ans, Xavier Poulain a déjà ouvert dans la région Provence- Alpes-Côte d’Azur pas moins de quatre centres en cinq ans. Une bonne moyenne pour ce jeune audioprothésiste, qui n’a pas hésité, fraîchement diplômé, à suivre son intuition et saisir les opportunités qui se présentaient à lui au fil des années. Son quotidien se partage aujourd’hui entre ses responsabilités de chef d’entreprise, son engagement dans l’évolution de la profession et l’université de Montpellier. Sans oublier pour autant ce qui fait le coeur de son métier : l’accompagnement des personnes souffrant d’une perte auditive dans l’appareillage.

Information judiciaire - La biocompatibilité de l’implant Digisonic SP de Neurelec mise en cause ?

Planète Audio - De nos correspondants

Petit tour du monde en… quelques éditions d’Audio infos. Un rendez-vous international pour nos lecteurs.

Canada, reportage - Sur la route…

Certaines contrées reculées du Québec ne comptent pas grand nombre de spécialistes de l’oreille. Pourtant, les besoins de la population y demeurent les mêmes qu’ailleurs, et y deviennent croissants quand elle vieillit. Certains audioprothésistes parcourent de longues distances pour offrir des consultations à ces Québécois isolés. Reportage.

Questions sociales - La fiche de paie en 2012

La gazette des aides auditives - Le premier audiomètre français commercialisé

Du cornet au rite, plusieurs siècles nous contemplent… Pièce après pièce, Brice Jantzem, audioprothésiste à Brest et historien des aides auditives, s’attache à dérouler le fil de l’histoire de l’audioprothèse, des cornets antédiluviens aux aides auditives à grenaille ou à transistor en passant par des chaînes de mesure antiques. Autant de témoins de l’évolution d’une profession, des technologies et des pratiques, autant d’objets du passé et du présent inscrivant l’audioprothèse dans une histoire, que nous vous présentons au fil de cette chronique.

Cahier d’archi - La vivacité de l'Ouïe fine

En poussant la porte du centre l'Ouïe fine de Montereau-Fault-Yonne, en Seine-et-Marne, le contraste de teintes entre la sobriété du blanc dominant et le dynamisme de la couleur orange, utilisée pour les éléments décoratifs, saute aux yeux. Une association judicieuse de modernité et de retenue pour attirer les jeunes et les moins jeunes, et qui vise surtout à dédramatiser l'accès aux soins audioprothétiques.

Les normes - L’incertitude dans les mesures audiologiques

L’incertitude de mesure en sonométrie est de l’ordre de 3 dB, en audiométrie tonale ou vocale, de l’ordre de 10 dB et en CO, de 15 dB… dans les meilleures conditions. Une bonne connaissance des sources d’incertitude permet d’améliorer les performances et la fiabilité de ses chaînes de mesures. Le docteur Christian Meyer-Bisch délivre ici le quatrième volet de sa rubrique consacrée aux aspects normatifs des fondamentaux de l'audiométrie et aux outils indispensables à votre pratique au jour le jour.

Audio clinique - Modèles centraux de l’acouphène

Plasticité cérébrale - Quand la vue active notre cortex auditif…

Il peut arriver qu’un malentendant se plaigne de la piètre qualité… de ses lunettes, sans lesquelles il “n’entend pas bien”. Certains patients anacousiques déclarent “entendre la musique” en suivant le mouvement des lèvres d’un chanteur. Et si ces perceptions étonnantes dépassaient la capacité de lecture labiale ? Les chercheurs pensent aujourd’hui que des images visuelles peuvent activer notre cortex auditif. Nos yeux entendent-ils ? Explications.

Pédiatrie - Apprendre et entendre

L’appareillage d’enfants en bas âge n’est pas toujours une tâche facile, et le choix des différentes options technologiques se conjugue au nécessaire travail d’accompagnement de l’enfant. Au-delà du seul critère de l’âge, la prise en compte de son environnement doit aiguiller l’audioprothésiste, qui peut aujourd’hui s’appuyer sur des protocoles détaillés pour aider ces jeunes patients à s’insérer dans la vie sociale. Explications avec l’Australienne Marlene Bagatto.

Publications - Revue de presse

Petites annonces