Audio Infos n°160

Couverture
Audio Infos160
2011-06-01

Sommaire

Audio Infos160

Edito

Le “Changement” est supposé bénéfique. C'est le cas pour la proposition de loi modifiant certaines dispositions de la loi portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (HPST). À l'occasion d'un vote le 24 mai, l'Assemblée nationale a adopté l'article 25 relatif au dépistage précoce des troubles de l'audition. Enfin ! On ne peut que se féliciter de cette avancée majeure, très attendue par la communauté médicale et les familles. On ne peut que se féliciter, aussi, du vent de changements qui a soufflé sur Chicago, apportant dans son sillage son lot d'innovations, à l'occasion de la 22e édition d'Audiology NOW!, à laquelle 7 668 participants venus des quatre coins des États-Unis et de 60 autres pays ont participé. Que penser en revanche du bouleversement qui touche les audioprothésistes suisses… ? L'ordonnance de l’Office fédéral des assurances sociales (Ofas) impose, à compter du 1er juillet 2011, une diminution drastique du remboursement des aides auditives et met un terme au monopole de l’adaptation des aides auditives pour les acousticiens, l’ouvrant à d’autres corps de métier… Ce qui laisse entrevoir le spectre d'un système à deux vitesses basé sur la capacité financière des malentendants à débourser pour acquérir les aides auditives de leur choix. À l'heure où, en France, la profession s'organise et doit faire face à d'innombrables défis (Ocam, discounters, etc.), les changements doivent aussi être considérés avec vigilance… Mais l'on pourra toujours se consoler en découvrant que les moyens informatiques mis à la disposition des professionnels tendent à changer la donne, rationalisant les échanges économiques et simplifiant le quotidien des audios !

Dépistage néonatal de la surdité. Nouvel amendement adopté à l'Assemblée nationale

A l'occasion du vote le 24 mai de la proposition de loi modifiant certaines dispositions de la loi portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, l'Assemblée nationale a adopté dans son article 25 le dépistage précoce des troubles de l'audition. Les députés Jean-Pierre Dupont et Edwige Antier, qui travaillent sur ce sujet depuis de longs mois, se félicitent de cette avancée majeure, très attendue par la communauté médicale et les familles. De l’issue qui sera donnée à ce texte dépend, d'ici 2013, la généralisation du dispositif à l’échelle nationale. Il permettra de repérer, d'orienter et d'accompagner au plus tôt les 800 enfants qui naissent chaque année avec des troubles de l'audition.

AudiMut : 100 % audition

AudiMut, nouvelle venue dans le monde des mutuelles, a organisé une première réunion d’information le 24 mai 2011 afin de présenter ses nouvelles complémentaires santé dédiées à la prévention et l’amélioration de l’audition.

Congrès américain AAA. De l'innovation à la pratique

Venus des quatre coins des Etats-Unis et de 60 autres pays, les professionnels de l’audition se sont retrouvés début avril à Chicago pour la conférence annuelle Audiology NOW! 7668 participants ont répondu présents à cette 22e édition, organisée par l’Académie américaine d’audiologie (AAA). L’humeur sur les stands était toute de sobriété cette année.

American congress. Tour des stands

Informatique. Vers une hégémonie numérique

Le tournevis et la console de réglage ont depuis bien longtemps déjà déserté les bureaux des audioprothésistes, supplantés en quelques années par l’outil informatique. En effet, avec la révolution numérique, l’ordinateur s’est imposé partout, y compris dans le monde de l’audiologie à tel point qu’il occupe aujourd’hui une place centrale dans l’exercice de votre métier. Que ce soit pour passer un audiogramme, appareiller ou encore traiter et mettre à jour le dossier d’un client, il est devenu “l’Outil” indispensable à la profession. Et les éditeurs de logiciels doivent désormais s’adapter aux besoins des différents acteurs du marché et à des demandes toujours plus vastes afin de répondre au besoin d’efficience, de rapidité mais aussi de convivialité de votre environnement de travail. Tour d’horizon des possibilités qui vous sont désormais accessibles… d’un seul clic !

Suisse. La profession en butte à une libéralisation du marché

Les audioprothésistes suisses vivent un bouleversement majeur. Une ordonnance de l’Office fédéral des assurances sociales (Ofas) impose, à compter du 1er juillet 2011, une diminution drastique (environ 50 %) du remboursement des aides auditives par la mise en place d’un système de forfaits. Un coup de Trafalgar qui met un terme au monopole de l’adaptation des aides auditives pour les acousticiens suisses en l’ouvrant à d’autres professions. Cette libéralisation du marché doit rendre la “fourniture d’appareils auditifs concurrentielle” et permettre de réaliser une économie de près de 24,3 millions d’euros.

Implant cochléaire, l’Europe à l’écoute, 3e volet

Dans ce troisième et dernier volet “Implant cochléaire, l’Europe à l’écoute”, Audio infos se penche sur l’expérience des centres spécialisés du Sud de l’Europe. Voyage en Italie, en Espagne et en Turquie.

Questions sociales. Licencier un salarié malade

Conférence internationale d’acouphénologie. Le cerveau, centre de toutes les attentions

La 10 e conférence internationale d’acouphénologie (International Tinnitus Seminar - ITS) a réuni au Brésil des spécialistes internationaux de l’acouphène, en vue d’améliorer les connaissances dans ce domaine et le bien-être des patients. Malgré l’interdisciplinarité de cet événement, la plupart des recherches mises à l’honneur cette année se concentrait sur les régions auditives et non auditives du cortex, par des techniques de neuroimagerie. Morceaux choisis.

Réhabilitation. Ne pas oublier le rôle du cerveau pensant !

Jusqu’alors, les avancées en termes de réhabilitation auditive concernaient plutôt les processus cognitifs ascendants, c’est-à-dire l’audibilité. Mais la façon dont le cerveau traite l’information est en train de devenir centrale : en témoignent les corrélations entre le succès de l’appareillage et l’effort que le patient fournit pour écouter. Le Dr Ervin Hafter, aux États-Unis, souligne l’importance de tenir compte des différentes stratégies d’écoute et du concept d’attention partagée.

Publications. revue de presse