Audio Infos n°147

Couverture
Audio Infos147
2010-05-01

Sommaire

Audio Infos147

Edito

Cette année encore, la démesure était au rendez-vous pour la 21e édition de l’American Academy of Audiology, agrémentée de son cortège de nouveautés technologiques et de conférences scientifiques de haut vol. Pendant quatre jours, du 14 au 17 avril, 7 333 professionnels du monde entier ont arpenté les 26 000 m² de l’AAA, au gré des sessions de formation continue et débats proposés. Encore une fois, la grand-messe de l’audiologie internationale offre matière à réflexion avec son lot de nouveaux venus sur le marché et de nouveautés technologiques. L’occasion d’humer les tendances de l’année. La constatation peut agacer, mais force est de constater que, dans le cadre d’une stratégie mondiale, les fournisseurs réservent encore nombre de leurs nouveautés au congrès annuel américain. Ce sont ces nouveaux produits que notre journaliste est allé traquer dans les immenses allées de San Diego. Vous avez la primeur de son reportage et figurerez dans quelques minutes parmi les professionnels les mieux informés de la planète. Vous y constaterez que les appareils jetables, que l’on avait enterrés, font leur retour par la volonté d’un “major player” du marché ; que l’intra, que l’on croyait fini, pourrait trouver un nouveau dynamisme à travers les solutions innovantes présentées ; et que la connectivité sans fil s’impose dans les gammes à travers de nouvelles techniques plus économes en énergie, plus pratiques, plus performantes. Maintenues au secret jusqu’à l’ouverture du salon, nous vous proposons de les découvrir dans ce dossier spécial.

Congrès Français 2010. Nouveautés et conférences

Après un premier volet consacré aux fabricants d’aides auditives (Audio infosn°146), voici la seconde partie de notre reportage consacré à l’édition 2010 du rendez-vous français de la profession. Conférences tout d'abord avec la table ronde animée par le Professeur Paul Avan et Eric Bizaguet sur la notion de limites d'indications pour les technologies récentes telles que l'implant électro-acoustique, les systèmes à transposition ou l'implant d'oreille moyenne. Compte-rendu également d'une étude réalisée par l’agence Seniosphère sur le discours et l'argumentation délivrés aux seniors en matière d’audition. Enfin, un tour des fabricants d’implants, d’embouts, d’accessoires, de piles mais également des associations pour connaître sur le bout des doigts toute leur actualité et leurs nouveautés.

Congrès français 2010. Indications limites ou limites d’indications ?

Implant électro-acoustique, systèmes à transposition, implant d’oreille moyenne, autant de technologies récentes dont les indications, bien que définies, posent questions dans les cas fréquents où différentes options sont envisageables. Dès lors, la notion de limites d’indications s’impose, mais est-ce réaliste alors que les techniques sont difficilement comparables et que l’on ne dispose pas du recul nécessaire pour évaluer les balances bénéfices/risques ?

Congrès français 2010. Les seniors, une cible multiformes

Depuis le début 2010, l’agence Seniosphère a entrepris un travail d’audit chez une trentaine d’audioprothésistes, visant à évaluer l’adaptation des points de vente, mais aussi le discours et l'argumentation délivrés aux seniors en matière d’audition. Cette étude, sponsorisée par Starkey, donnera matière à l’édition d’un guide qui sera lancé en septembre 2010. Les premières impressions et premières analyses de Sophie Schmitt, directrice associée de Seniosphère, ont été présentées dans le cadre du congrès de Paris.

Association Samea. Des audioprothésistes montpelliérains à Dakar

Depuis deux ans, l’association Samea se rend régulièrement au Sénégal afin d’appareiller des enfants malentendants. 2010 devrait marquer un tournant pour les audioprothésistes en master d'audiologie à l’origine de cette initiative solidaire, qui envisagent de l’étendre à d’autres structures, au Sénégal et ailleurs.

Planète audio. De nos correspondants

Congrès Américain. Eruption de nouveautés sous le soleil californien !

C’est dans la ville californienne de San Diego que s’est déroulée cette année la grande “fête” de l’audiologie mondiale. Pour sa 21e édition, l’American Academy of Audiology renouait avec la “Californian way of life” après une expérience réussie en 2001 qui avait drainé à l’époque 7 321 visiteurs. Un record invaincu jusqu’alors, mais c’était sans compter sur l’enthousiasme affiché par le secteur afin de faire de cette année 2010 l’année de tous les possibles !

Marketing. Fidéliser sa clientèle en fonction de son potentiel

Après un premier volet consacré à l’estimation de la valeur de votre clientèle, l’Allemand Michael Willenberg, audioprothésiste et chef d’entreprise, se penche dans cette deuxième partie de son expertise marketing sur les outils et moyens de fidélisation des clients à haut potentiel. Explications.

Internet : évolution ou menace ? Vers la “télé-adaptation” ?

Cela ressemble à une formule révolutionnaire : webcam + cabine + Internet = adaptation à distance. Les audioprothésistes seraient sur le point d’acquérir le don d’ubiquité pour à la fois réaliser le diagnostic, l’appareillage et le suivi via une connection Internet leur permettant d’être en contact avec n’importe quel utilisateur dans le monde. L’invention est espagnole et signée Oídos Digitales et dispose d’un brevet international. Evolution ou menace ?

En direct du blog d'Eric Bizaguet

Le site grand public www.auditioninfos.org a ouvert son 4e blog. Son thème: “ Surdité de l’enfant et appareillage. Implant cochléaire ou aides auditives ? Quand intervenir ?”, animé par Eric Bizaguet, président du Collège national d’audioprothèse. Continuant de prendre en charge des patients de tout âge, il consacre de nombreuses heures à l’appareillage du nourrisson et de l’enfant et travaille au réglage des implants cochléaires depuis 1989. Il est également attaché aux classes de malentendants de nombreuses structures scolaires (Institut Baguer, CEOP, AERIMC, Apiday, Centre Delthil…). Questions d'étudiants et d'internautes.

Questions sociales. Congé de solidarité familiale

Publications. Revue de presse

Appareils à ancrage osseux. A bonne indication, résultat quasi garanti

Les indications des appareils auditifs à ancrage osseux découlent de leur principe de fonctionnement. Elles sont limitées, mais offrent une solution à des patients ne pouvant bénéficier des autres systèmes. De plus, la réputation de mauvaise tolérance cutanée qui leur est associée serait exagérée. Autant de raisons pour encourager le recours à cette technologie, lorsqu’il est justifié, comme l’explique le Dr Thibaud Dumon de la clinique du Dr Jean Causse à Colombiers dans l’Hérault.