Audio Infos n°144

Couverture
Audio Infos144
2010-02-01

Sommaire

Audio Infos144

Edito

De quoi demain sera-t-il fait ? A défaut de disposer d'une boule de cristal pour répondre à la question, les audioprothésistes, en tant que chefs d'entreprise, se doivent de s'interroger sur les mouvements de fonds et évolutions tendancielles de leur profession. Et une revue comme Audio infos se doit de mettre en exergue et décrypter ce qui pourrait représenter, demain, une évolution majeure de la profession, même si l'exercice peut être périlleux, comme toute prévision. Au rang des grandes évolutions présentes qui pourraient largement impacter votre exercice quotidien : la mise en place, progressive, de réseaux d’audioprothésistes créés par les organismes complémentaires d’assurance maladie. Certains professionnels éludent le problème, arguant de la lente progression du nombre de centres Santéclair ; d'autres au contraire soulignent que “ qui va piano va sano et va lontano” et que la force de frappe des mutuelles et autres complémentaires va croissant, avec le désinvestissement de l'Etat de l’Assurance maladie. Pour notre part, nous retiendrons un chiffre : 35 % des patients seraient d'ores et déjà prêts à se voir imposer le choix de leur audioprothésiste afin d'obtenir de meilleurs remboursements. La rédaction.

Rendez-vous en 2010. Agenda

Le SAF pour un syndicat unique

Le Syndicat des audioprothésistes français (Saf) a tenu son assemblée générale le 18 janvier 2010. L’occasion de dresser le bilan d’une “ année riche au plan de l’activité syndicale avec beaucoup de sujets en prise directe sur l’activité au quotidien” : TVA sur les piles, le devis normalisé et la facturation… ; l’occasion également de prendre position sur des thématiques fortes. Le SAF a ainsi exprimé son inquiétude à l’encontre des réseaux mutualistes et son avis favorable à la création d’une “ représentation syndicale unie”.

Semaine du son. Haro sur le bruit au travail

Le bruit au travail est la seconde source d’arrêt de travail en France, le saviez-vous ? Pour alerter et informer sur ce problème de santé publique, la Semaine du son 2010 a choisi “l’audition au travail” comme thème de sa journée d’étude le 12 janvier, au Palais de la découverte (Paris). Résumé des points forts.

Etats généraux. Quel avenir pour l’ORL ?

Une journée dédiée au positionnement de l’exercice professionnel, c’est ce que voulaient inaugurer les organisateurs des premiers Etats généraux de l’ORL, le 16 janvier à Paris. Avec le soutien d’ORL Channel, le Pr Chabolle, le Dr Feger et le Dr Lafosse ont ouvert cette session en expliquant l’utilité de réfléchir sur la pratique de la profession, dont “le cœur de métier est appelé à changer profondément dans les années à venir sous l’effet de multiples contraintes, démographiques, réglementaires, politiques, financières…” Le point sur ce qui agite le monde de l’ORL.

Dossier Mutuelles et complémentaires. Demain, tous partenaires ?

Il ne s’agit pas de porter un jugement, mais simplement de dresser un état des lieux de ce qui pourrait lourdement influencer le marché de l'audioprothèse dans le futur : à savoir l’intégration d’une partie des audioprothésistes en tant qu’“affiliés” ou “référents” de réseaux de soins agréés par les organismes complémentaires d’assurance maladie (Ocam). Avec tout ce que cela comporte comme avantages (genèse d’un trafic) et comme inconvénients (grilles tarifaires).

Dossier. L'ombre menaçante ?, des réseaux

MGEN, Médéric-Malakoff, Santéclair, Itelis, etc. Que ce soit en direct ou via des sociétés tierces, les réseaux de soins agréés par les organismes complémentaires d’assurance maladie (Ocam) vont grossissant et s’attaquent à de nouveaux marchés…. dont celui de l’audioprothèse. Une incursion qui pourrait changer la donne, au regard de ce qui s’est déjà produit en optique et en dentaire, pour ne citer que ces secteurs. Explications.

Dossier. La CDA a mesuré l'impact des mutuelles

La CDA, Centrale des audioprothésistes, a voulu en avoir le cœur net. Et mesurer l’impact qu'ont à ce jour les organismes complémentaires sur la démarche d’appareillage de ses patients. Retour sur les principales données de sa grande enquête, qui sont autant de clés pour décrypter de quoi demain sera fait.

Une journée avec... Mikaël Ménard, spécialiste en Audiologie Siemens

Docteur en acoustique, technicien, formateur, conseiller… Mikaël Ménard, qui officie en tant que responsable d’application chez Siemens Audiologie, a plusieurs casquettes. Portrait d’un théoricien de la technique au profil atypique.

Marketing. Communiquer vers les seniors

Il n’est pas de bon marketing dans le secteur des aides auditives sans une communication adaptée à la cible particulière et hétérogène que constituent les seniors. Pour les spécialistes en la matière, la clé de la réussite repose en une bonne segmentation de cette cible, avec une identification précise des spécificités et besoins de chaque catégorie. Explications.

Sécurité informatique. Ces “malwares” qui nous menacent

L’outil informatique occupe aujourd’hui une place centrale dans l’exercice du métier d’audioprothésiste. Que ce soit pour réaliser un audiogramme, appareiller ou ressortir le dossier d’un client, il est devenu “l’Outil” par excellence de la profession… Face aux menaces qui ont accompagné l’avènement des nouveaux moyens d’information et de communication, avez-vous adopté la bonne stratégie de protection pour votre laboratoire ? Voici présentés ici quelques conseils pour assurer la pérennité de votre instrument de travail et se prémunir des risques majeurs.

De nos correspondants. Planète Audio

Marketing. L'industrie sort ses griffes

La promotion générée par l’industrie de l’aide auditive est de plus en plus professionnelle. Elle tente également de changer l’image même de l’appareillage auditif. Pour l’heure, les audios hésitent à utiliser pleinement les outils publicitaires de leurs fournisseurs. C’est une attitude qui pourrait changer. Analyse du rédacteur en chef d’ Audio infos en Allemagne, Rainer Hüls.

Questions sociales. Retraite : les nouveautés 2010

Publications. Revue de presse

Synthèse. La surdité de l'enfant relève-t-elle du dépistage néonatal ?

A l'heure où est encore discutée la manière dont doit s'organiser en France un dépistage néonatal systématique de la surdité, six questions ont été mises en exergue et doivent servir de fil conducteur dans les débats actuels et futurs. Etat des lieux par les professeurs René Dauman, Michel Roussey et Eréa-Noël Garabédian.