Audio Infos n°103

Couverture
Audio Infos103
2006-09-01

Sommaire

Audio Infos103

Discount : bientôt deux aides pour le prix d'une ?

Le discount pénètrera-t-il le marché de l'audioprothèse comme il s'est imposé en optique, en offrant au client une seconde aide pour un euro symbolique? Pour le moment, aucune enseigne ne casse les prix en France. Mais, en Hollande, Hans Anders a ouvert la brèche. Une initiative qui pourrait faire tache d'huile dans l'Hexagone ?

Point de vue : binaural ou monaural ?

“Les aides auditives binaurales sont-elles meilleures ? Un article intéressant et provocateur paru en septembre 2005 dans Journal de l’American Academy of Audiology (JAAA) a réouvert un débat que je pensais acquis depuis longtemps aux atouts du binaural. Avant de passer en revue et de commenter cet article, il peut être utile dans un premier temps d’étudier question dans une perspective historique.” Mark Ross, Ph.D. professeur émérite audiologie, reprend du service ajoute une autre pierre à l’édifice en faveur de la binauralité.

Appareillage de l'enfant : tour de l’offre

Aides spécifiquement conçues pour les enfants ou appareils classiques adaptables à l'oreille des petits, face au flot des malentendants seniors, l'audition enfantine requiert des spécificités techniques et esthétiques. Le surpuissant reste souvent très utilisé pour les surdités sévères détectées dès le plus jeune âge. Côté praticité, l'heure n'est pas, contrairement aux goûts de leurs aînés, à la miniaturisation. Du contour, beaucoup de contour, souvent des couleurs vives (avec une dose de bleu et rose layette), et même la possibilité d'agrémenter les boîtiers de petits personnages amusants. Car, quand il s'agit des petites têtes blondes, les règles tacites de la société sont prises à contre pied. Et le challenge de l'audioprothésiste, comme dans sa relation avec les adultes, sera de faire accepter le port de l'aide auditive. La sécurisation du compartiment pile reste un incontournable pour éviter que le précieux “moteur” ne finisse entre les mains curieuses du bout de chou. Et les parents apprécient d'autant plus le voyant qui signale le fonctionnement de l'appareil. Pour les écoliers, la possibilité de connexion avec un système FM se révèle souvent bien utile. Le point sur des appareils “enfantins”.

Dossier pédiatrique : Sites Internet et PLV pour bien accompagner

Ils s’appellent Oliver, Moki, Dexi, Otto, HearBear et Pip. Sous des airs de peluches sorties tout droit de dessins animés, ils humanisent, aux yeux des enfants malentendants, l’aide auditive que les parents ont souvent du mal à accepter. Et peuvent faciliter la visite chez l’audioprothésiste. Rien de tel qu’un éléphanteau, un petit singe, ou une orque pour détendre l’atmosphère… Les petits personnages constituent alors un fil rouge que l’enfant peut retrouver pour jouer sur les sites des fabricants, ou pour comprendre l’audition en bande dessinée sur des livres, des brochures, un CD ou un kit d’entretien, soit autant de liens entre l’audioprothésiste et la maison. De vrais outils pédagogiques et ludiques pour mettre en place efficacement l’appareillage de l’enfant.

Grande-Bretagne : Specsavers Hearcare, un réseau avec lequel il faut compter

Au moment de sa création, Specsavers Hearcare ne possédait pratiquement rien. En l’espace de trois ans, cette entreprise britannique a acquis 110 magasins, et annonce vouloir atteindre 250 points de vente pour l’année 2008. D’autant plus qu’ici, quantité rime avec qualité : les points de vente Specsavers Hearcare dépendent du groupe Specsavers, géré par un modus operandi sophistiqué et habile. Keith Willis, directeur marketing de Specsavers Hearcare, explique à Audio infos les raisons du succès phénoménal de l’entreprise et ses projets d’avenir notamment en direction des autres marchés européens.

Léon Dodelé, indépendant et inventeur

En mars 1996, nous effectuions un reportage au Centre Auditif Dodelé, à Braine l’Alleud, non loin de Bruxelles, peu de temps après son installation (Audio infos n° 17). État des lieux dix années plus tard…

Audio Clinique : le démasquage suite et fin, étude pratique

Une étude que nous avons réalisée très récemment me semble un bon complément aux articles sur le démasquage que nous vous avons proposés il y a quelque temps. Résumé.

Faire du business en Russie : possible et nécessaire

Le marché russe des aides auditives s’est développé de manière très active ces dernières années. Les fabricants tels que Phonak, Bernafon et Widex, y prospèrent depuis de nombreuses années. Le principal représentant de Phonak, Josef Schnyder, et l’audiologiste Teimuraz Gvelesiani, représentant de Bernafon, ainsi que le directeur général de Widex, Andrei Daynyak, nous éclairent sur les tendances du marché auditif russe et les spécificités de leur travail.