Audio Infos n°91

Couverture
Audio Infos91
2005-07-01

Sommaire

Audio Infos91

À vos tableaux de bord !

Il est toujours intéressant, pour un chef d’entreprise, de comparer ses performances avec celles de ses confrères et concurrents. Les chiffres de la FCGA, tels que présentés dans le tableau ci-dessous, le permettent. Sur 68 sociétés d’audioprothésistes analysées, quatre classes ont été déterminées, correspondant à quatre niveaux d’activité.

Les jeux de mots de l’aide auditive

Dans tout domaine, le jargon se forge au fur et à mesure que progresse la technologie, qu’évoluent les besoins marketing. À cet égard, l’audioprothèse n’échappe pas à la règle. Sonotone, prothèse auditive, aide auditive, émulateur d’audition, assistant d’écoute, capsule auditive, oreillette... un mot en chasse un autre. Les avatars de l’aide auditive font florès depuis quelques années, suivant le rythme des progrès technologiques. Jeux de mots.

Un marché très “Open”

Vedette incontestée des congrès depuis deux ans, l'openfitting fait toujours plus d'émules auprès des audioprothésistes. Rares sont ceux à ne pas encore plébisciter un produit loué pour sa discrétion et son design. Loin d'être un concept nouveau mais remis au goût du jour et couplé aux performances des anti-Larsen, il s'impose peu à peu comme l'appareillage de choix pour les pertes légères et moyennes. Un potentiel attractif indéniable doublé d'une esthétique certaine : deux atouts majeurs qui font de l'openfitting une manne auprès des presbyacousiques. Autant d'éléments qui concourent à faire de ce segment un outil de choix pour un marketing qui en use et en abuse, et une locomotive sur le marché des aides auditives puisque, d'après les professionnels, les ventes d'open atteignent le score d'un peu plus de 20 % de parts de marché ! Le créneau est tel que les fabricants préparent déjà la relève : les produits de seconde génération sont d'ores et déjà dans les tuyaux. Il y a fort à parier que les cinq prochaines années seront marquées du sceau de l'openfitting. Malgré tout, certains audioprothésistes rappellent à une certaine mesure et à une adaptation juste et raisonnée.

À chacun son Open

L’openfitting s’est d’ores et déjà imposé dans le paysage de l’aide auditive. Les ventes atteignent des records et il y a fort à parier que l’offre va s’étoffer dans les mois à venir. Tour des fabricants.

Halte au bruit au travail !

Le bruit au travail est devenu la cause la plus fréquente de perte auditive dans les pays développés. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) place la limite à 60 dB, mais dans la réalité, cet objectif est loin d’être atteint. Bilan en chiffres, à quelques mois d’une semaine européenne de la sécurité et de la santé au travail, sur le thème “Halte au bruit !”.

Visite guidée du siège de Bernafon

Il y a dix ans, Bernafon tirait son nom de la capitale suisse Bern, dans la banlieue de laquelle le groupe installait son siège, à quelques kilomètres d’une ville que l’Unesco considère comme un des centres culturels mondiaux. Rencontre avec Bernard Baeriswyl, directeur technique.

Du rôle de l’asymétrie cochléaire

L’asymétrie de traitement du son, au niveau de la cochlée et du tronc cérébral, chez le nourrisson, pourrait faciliter le développement à venir de la spécialisation des hémisphères gauche et droit en termes auditifs. Telle est en substance la conclusion des travaux de l’équipe de Yvonne Sininger et B. Cone-Wesson, publiée dans Sciences.

Audio Clinique : l’otospongiose

L’otospongiose est une pathologie de la capsule otique, elle se caractérise par une surdité progressive pouvant être de conduction, de perception ou mixte. D’un point de vue histopathologique, l’otospongiose peut fixer l’étrier par ossification et peut amener au blocage total (Figure 1). Cette ossification peut se transmettre à la cochlée et ainsi provoquer une surdité de perception en plus de la surdité de transmission. Les cas d’otospongiose atteignant uniquement la cochlée (surdité de perception pure) sont rares mais existent. 80 à 90 % des atteintes concernent la zone antérieure de la fenêtre ovale.

Mission Kenya

Robert Davies, directeur du laboratoire d’audioprothèse anglais Seaford Hearing Centre, vient tout juste de rentrer d’une mission humanitaire à l’école pour enfants sourds du Révérend Muhoro Kareri au Kenya. Ce pays souffre de façon chronique d’un manque de compétences audiologiques et d’équipement, à l’image de la situation partout ailleurs en Afrique. Les enfants sourds de l’école ont grandement bénéficié de la visite de Robert Davies, qui n’avait au départ pour but que de livrer l’équipement audiologique, mais qui a rimé pour finir avec clinique et conseils ; cet audioprothésiste n’envisage désormais son engagement qu’à long terme.