Audio Infos n°75

Couverture
Audio Infos75
2003-11-01

Sommaire

Audio Infos75

Affaire Cramif et publicités illicites : réponse de l’Unsaf

Quatrième épisode du feuilleton de “l’affaire Cramif”... cette fois-ci, c’est au tour de l’Unsaf (Union nationale des syndicats des audioprothésistes français) de prendre la parole, à nouveau, sur le sujet. L’affaire avait fait l’effet d’un pavé dans la mare dès l’envoi, en juillet 2002, par la Cramif (Caisse régionale d’assurance maladie d’Ile-de-France) de l’Orthoflash “Spécial audioprothèse”, stigmatisant des pratiques publicitaires jugées illicites telles que les propositions de bilan auditif, les essais et prêts d’appareils sans prescription médicale préalable, les offres promotionnelles et opérations de publipostage... L’Unsaf avait réagi une première fois, fin 2002, en condamnant, entre autres, la mention par la Cramif, seule rédactrice de la lettre, d’un partenariat avec le syndicat (Audio infos n°65) ; montée au créneau ensuite du SNPA (Syndicat national des professionnels de l’audition) par l’intermédiaire de Michel Touati, son président (Audio infos n° 73). Suite et fin (?) aujourd’hui avec le droit de réponse du secrétaire adjoint de l’Unsaf, Luis Godinho.

UHA 2003 : quoi de neuf, Doktor ?

Pas de grande révolution technique à découvrir sur les stands du salon européen UHA 2003, mais davantage un enrichissement des gammes existantes, qui se parent d'un contour ou d'un puissant jusque là manquant pour que la famille soit complète. Parmi les autres tendances, une orientation de certains fabricants vers le marché de la presbyacousie, ainsi que la volonté d'un grand nombre d'entre eux de simplifier l'appareillage via de nouvelles versions de logiciels qui permettent une adaptation plus rapide.

La stratégie d’acquisition d’Audika

Entre croissance interne et croissance externe, quelles sont les politiques et ambitions du réseau Audika ? Au lendemain de l'annonce de son rachat de “L'aide auditive”, retour sur la stratégie du groupe avec Jean-Claude Tonnard, co-président.

Tout pour l’audition

Au siège de Starkey, nous avons rencontré William F. Austin, fondateur et propriétaire de Starkey. Interview.

Protéger votre ordinateur des virus et des hackers

Dû en grande partie à la hausse phénoménale de l’utilisation du mail, le taux de contamination par des virus informatiques n’a cessé de croître de façon exponentielle au cours des six dernières années. En 1995, “Concept” (macro virus à l’intérieur d’un document Microsoft Word) est devenu le virus le plus répandu moins de quatre mois après sa diffusion. Il a suffit de moins de quatre jours à Melissa, premier grand virus à être diffusé par email, pour surpasser tous ses congénères. En 2000, Loveletter a atteint la même notoriété en moins de cinq heures…

En direct du colloque pédiatrique européen d’audiologie

Plus de 300 professionnels d’une vingtaine de pays se sont retrouvés à Barcelone à l’occasion du colloque pédiatrique européen d’audiologie organisé par Phonak Codepeh (Commission pour la détection précoce de l’hypoacousie). L’occasion pour eux de partager les dernières avancées et études relatives à l’amélioration de la qualité de vie des enfants malentendants et de leurs parents.

Audio Clinique : L’embout ouvert

Ouvrir un embout engendre un certain nombre de contraintes, tant acoustiques que techniques, qui méritent d’être rappelées même si chacun d’entre nous en a, empiriquement, fait l’expérience.

Hidden Hearing Quality first

Graham Lane est financier de formation. Avant de diriger la chaîne de magasins Hidden Hearing en Angleterre, il a travaillé dans des secteurs très différents. Ceci lui permet sans doute de chercher, sans a priori, les clés de la rentabilité pour son entreprise dans un secteur en pleine évolution, marqué notamment par les nouveaux rapports entre marché public et privé.

Hypoacousie infantile : trop rarement décelée

Difficultés de communication, compréhension lente des mots, manque d’attention… quelques-uns des symptômes de l’hypoacousie infantile qui peuvent mener droit à l’échec scolaire. Un projet de recherche de quelque 5 000 USD a mis en avant ce problème, face auquel le meilleur remède demeure l’appareillage, notamment via des contours numériques.

Vers une médicalisation de l’aptitude à la conduite

Véritable émanation et volet préventif de la politique actuelle en matière de sécurité routière, l’évaluation des capacités médicales à la conduite est en passe d’être appliquée aux permis légers. Une liste des incapacités physiques a été proposée par un groupe de spécialistes, y compris dans le domaine auditif.