Audio Infos n°70

Couverture
Audio Infos70
2003-04-01

Sommaire

Audio Infos70

Programme chargé pour l’Unsaf

Au lendemain de l’édition 2003 du congrès des audioprothésistes, l’heure était au bilan avec Bernard Azéma, président de l’Unsaf, mais aussi à l’annonce de nouveaux chantiers pour les syndicats. Formation continue et système de points, relèvement du nombre d’années d’études et spécialisation dans l’appareillage des enfants, évolution de la profession vers le statut d’audioprothésiste-audiologiste et réglementation du nombre d’audios par centres… autant d’éléments à mettre en place pour davantage de professionnalisme. Un programme chargé qui ne tient pas du vœu pieux pour Bernard Azéma.

Congrès 2003 : un salon de transition

Un salon professionnel est une vitrine de son état de santé. La qualité des stands mis en place par les grandes marques du secteur, fabricants et enseignes, était à ce titre un élément encourageant. Pourtant, ce salon apparaît à bien des égards comme un salon de transition, qu'il s'agisse du lieu, de l'organisation ou des nouveautés proposées.

Congrès 2003 : quoi de neuf ?

Force est de reconnaître que les nouveautés n’auront pas été aussi nombreuses que lors de l’édition 2002. Malgré tout, les audioprothésistes venus arpenter les allées des stands n’auront pu manquer de remarquer certains lancements, comme celui de Perseo de Phonak… ni d’entendre parler des derniers concepts d’Iso-Sonic, et notamment du FreeStyle. Tour des stands.

Réseaux : un optimisme à toute épreuve !

Les groupements d’audioprothésistes se portent bien. Malgré le contexte difficile de pénurie de professionnels, les réseaux affichent tous un optimisme confiant et des objectifs renouvelés en terme de nombre de centres. Le congrès 2003 a été l’occasion pour la plupart d’annoncer de nouvelles acquisitions mais aussi de présenter une palette d’offres étoffée : sites Internet, formations...

Audio Clinique : Le rôle des indices spectraux et des indices temporels

Une manière d'évaluer l'importance d'un indice donné dans l'identification de la parole consiste à éliminer ou à dégrader certain trait lié à cet indice afin d'en déterminer les effets sur l’intelligibilité. Les résultats de telles évaluations ont montré que la parole est très résistante aux multiples dégradations qui peuvent être appliquées. Ceci est certainement dû au fort degré de redondance de l'information transmise par le signal de parole.

Tous responsables

L’audioprothésiste, comme tout professionnel de santé, est amené à occuper un champ de compétences reconnu, tout en travaillant dans le cadre d’équipes pluridisciplinaires. Se pose alors, en cas de problème chez un patient, la question de sa part de responsabilité tant civile que pénale.

Les systèmes de santé en Europe

De tous les systèmes de santé européens, le système français est l’un des plus chers ce qui ne profite pas nécessairement aux professionnels de la santé. En ce qui concerne l'audioprothèse, les remboursements sont les plus faibles d’Europe… C’est donc avec intérêt que les participants du dernier congrès audio ont suivi l’intervention de Claire Bodin, expert dans ce domaine, sur les systèmes de santé en Europe.

APA : Assurances tous risques

La Cabinet Bailly assure les porteurs d'aides auditives depuis 1967. Cette expérience lui permet une quantification des sinistres les plus fréquents, et des risques contre lesquels il convient de s'assurer.

Prise en charge du patient acouphénique

Pour l’audioprothésiste, prendre en charge des patients acouphéniques peut être enrichissant : élargissement du champ d’activité, ouverture à un nouveau marché, augmentation du chiffre d’affaires. Mais pour autant, cela nécessite bien plus que la simple décision de le faire. Philippe Lurquin, audioprothésiste belge, est venu témoigner lors du dernier Congrès français des audioprothésistes de la mise en place d’une unité spécialisée dans le traitement des acouphènes au CHU St-Pierre, à Bruxelles.