Audio Infos n°67

Couverture
Audio Infos67
2002-12-01

Sommaire

Audio Infos67

Audiologiste : le troisième homme ?

Il est un fait indéniable : la population des ORL va diminuer comme peau de chagrin et ceux qui resteront opteront pour l’hyper spécialisation. Une des solutions envisagées : l’introduction de la profession d’audiologiste. Véritable Boîte de Pandore pour certains, cette proposition, féconde en polémiques, inquiète nombre de professionnels. D’aucuns jugent cette “via media” inévitable voire souhaitable, d’autres pensent, au contraire, qu’elle viendrait en concurrence des ORL et des audioprothésistes. Gagné aux arguments de l’introduction de cette profession dans l’hexagone, Lionel Collet, chef du service d’Audiologie et d’explorations oro-faciales à l’Hôpital Edouard Herriot à Lyon, a bien voulu lever le voile, en sa qualité de responsable du diplôme d’état d’audioprothèse de l’université de Lyon I, sur les freins mais aussi sur les raisons d’un recours à cette profession-charnière. L’occasion également de dresser les grandes lignes de ce que pourrait être, dans un futur plus ou moins proche, l’audiologie à la française.

Les propositions européennes

Qu’on la craigne ou qu’on l’appelle de tous ses vœux, l’introduction de la profession d’audiologiste semble être une préoccupation européenne. En 1999, l’European Federation of Audiology Societies (EFAS) a créé un groupe de travail chargé d’uniformiser la formation en audiologie. René Dauman, professeur en Oto-Rhino-Laryngologie à Bordeaux et représentant de la France à l’EFAS, a fait partie des trente-trois membres du premier bureau. Il nous explique le fonctionnement de ce groupe de travail européen et nous livre les premières propositions. Propositions qui n’ont pas su percer les réticences de certains pays.

Audiologiste ? Contre-arguments d’un audio

Audiologie : oui ou non ? Le débat est ouvert. Frédéric Besvel, qui a récemment succédé à René Buissière à la présidence de la Fédération nationale des audioprothésistes français (FNAF) , donne son avis sur la question de l’introduction de cette nouvelle profession en France... un avis plus que tranché!

Plaidoyer en faveur du numérique pour les enfants

À l’occasion du congrès des audioprothésistes allemand qui a eu lieu à Leipzig l’automne dernier, Horst Warncke d’Oticon en Allemagne, a rappelé, lors d’une conférence, les objections communément retenues dans son pays à l’encontre de l’appareillage numérique pour les enfants, et ses avantages. Alors, le numérique pour les enfants : “Simple joujou onéreux ou système audiologiquement valable ?”.

Les produits d’hygiène et d’entretien : à ne pas négliger !

Au même titre que les piles, les produits d’hygiène et d’entretien contribuent à cimenter les relations entre l’audioprothésiste et ses clients : ils donnent lieu à des visites ponctuelles des uns et aux conseils éclairés et spécialisés des autres. En garantissant la longévité de l’aide auditive et son bon fonctionnement, ces produits, aux formules et aux packagings toujours améliorés, garantissent la satisfaction du client. À ces produits d’entretien viennent s’ajouter aujourd’hui des produits de soin pour l’hygiène et le confort des oreilles des personnes appareillées. Tour de l’offre des fabricants.

Audio Clinique : La mesure de la compression cochléaire chez l'humain

Chez la plupart des sujets présentant une atteinte cochléaire, on observe un rétrécissement de la dynamique auditive résiduelle. La mesure des résidus de compression cochléaire chez l'humain semble donc être pertinente. Cet article présente une méthode de mesure comportementale mise au point par Oxenham et Plack.

Un centre européen pour trois pays

Le premier audioprothésiste d'Andorre à détenir un titre officiel parle couramment trois langues : Catalan, Espagnol et Français. Eh bien, avec ça ! Ses activités se répartissent entre ces trois mondes unis par les Pyrénées, même s'il appartient de cœur à ce pays non-européen qu'est Andorre, au service de ses 65 000 compatriotes.