Audika à la conquête de la Belgique

Marché

Audio infos

Audika, premier réseau d’audioprothésistes en France avec plus de 450 centres dans 91 départements, s’implante en Belgique. Le groupe français a annoncé le 1er mai 2013 le rachat de quatre centres de correction auditive de la société Audiolink, destinée aux audioprothésistes indépendants belges et luxembourgeois et créée par l’audioprothésiste Alain Fleis en 2009. Audika a ainsi acquis des centres de correction auditive dans la région du Brabant Wallon avec les villes de Uclle, Nivelles, Lasne et Ixelles.

« Nous avons eu une opportunité d'achat de centres d'un partenaire avec qui nous avions eu des discussions à plusieurs reprises, explique Michael Tonnard, directeur délégué d'Audika France et responsable du projet belge. Il ne s'agit donc pas d'une stratégie visant à investir l'Europe. Étant donné le contexte économique, nous veillons à rester prudents dans notre développement économique. »

«Chez Audika, nous avons toujours opté pour une stratégie de développement progressif avec d’abord une concentration dans les grandes villes, explique Alain Tonnard, PDG et co-fondateur d’Audika. En France, comme en Belgique, notre stratégie de développement se construit autour de 4 axes : la reconnaissance de notre marque, notre concept éprouvé, la proximité avec nos clients et enfin notre capacité de leader à fédérer les différents acteurs du marché au service du « Bien Entendre ». C’est pour cela que nous avons décidé d’unir nos forces à celles d’Audiolink ».

Audiolink a réalisé un chiffre d'affaires de près de 0,5 million d’euros en 2012. Il sera intégré aux comptes du groupe Audika à partir du 1er mai 2013.

 

B.S.