Actualités

L’Alliance pour l’Audition lance un débat participatif en ligne sur le sujet de l’audition et des surdités

débat


Les participants ont deux mois pour partager, sur le site dédié, leurs préoccupations et leurs problèmes du quotidien. 

L’Alliance pour l’Audition, fondée à l’initiative de la Fondation Pour l’Audition, porte la cause de la santé auditive dans toutes ses dimensions : recherche fondamentale, translationnelle, clinique et avancées sociétales. Elle fédère des projets d’envergure, dont l’Institut de l’Audition et les Centres de Recherche en Audiologie. L'Alliance Pour l’Audition a pour vocation de mobiliser tous les talents qui partagent l’ambition d’aider les personnes sourdes ou malentendantes à mieux vivre au quotidien. Dans ce contexte, elle a décidé de lancer un grand débat participatif en ligne, sur le sujet de l’audition et des surdités.

Lire la suite...

Sonova rachète la division audio grand public de Sennheiser

marché


Sennheiser a annoncé avoir cédé pour un montant de 200 millions d’euros, sa branche audio grand public, au groupe Sonova.

Au début du mois de mai, Sennheiser a annoncé avoir cédé pour un montant de 200 millions d’euros, sa branche audio grand public, au groupe Sonova. En février dernier, le constructeur allemand avait confirmé qu’il recherchait un partenaire solide pour reprendre sa division des produits grand public (qui s’occupe de la fabrication des casques, des écouteurs et des barres de son), afin de se concentrer sur les divisions Pro Audio, Business Communication et Neumann. L'acquisition devrait s'effectuer d'ici fin 2021, le temps d'une validation par les autorités du marché.

Lire la suite...

VivaSon lance une mission humanitaire à Madagascar aux côtés de l’ONG Perma Alter

humanitaire



En collaboration avec l’ONG Perma Alter, l’enseigne Vivason va détacher trois de ses collaborateurs (deux audioprothésistes et une assistante) pendant une semaine à Antsirabe, sur l’ile de Madagascar, afin d’appareiller les enfants malentendants de la région mais également de former le personnel sur place, notamment à la fabrication d’embouts sur mesure.

Lire la suite...

Le groupe Afflelou officialise un partenariat avec Farah Clerc, Championne de France du 400 mètres haies

égérie



Originaire de Lyon, Farah Clerc, Championne de France du 400 mètres haies en titre, possède déjà 21 victoires au compteur. Elle se prépare actuellement pour les grandes compétitions internationales, et plus spécifiquement pour les Jeux Olympiques de Tokyo qui auront lieu du 23 juillet au 8 août 2021.

Lire la suite...

MED-EL remporte un Red Dot Award et un iF Design pour le RONDO 3

récompense



La conception de l’audio processeur RONDO 3, du fabricant Med-EL, a été récompensée par les jurys de deux prix de design internationaux : le Red Dot Award (dans la catégorie Conception Produit) et le iF Design Award (dans la catégorie Médecine/Santé).

Lire la suite...

Widex Moment s’agrandit avec trois nouveaux modèles

produits



La plateforme compte désormais trois nouveaux modèles : un BTE 13 D, un BTE 312 et un Micro-CIC IIC. 

Lire la suite...

Un colloque du Snitem pour faire le point sur l'innovation pour les dispositifs médicaux

Dispositifs medicaux et innovation


Faire le point sur le financement de l'innovation, notamment l'article 51

Le Snitem (Syndicat National de l’Industrie des Technologies Médicales) s'est interrogé lors d'un colloque début mai, sur les outils disponibles pour accélérer l’innovation pour les patients et l’efficience du système de santé.

Catherine Deroche, Présidente de la commission des Affaires sociales du Sénat, a rappelé que l'innovation était avant tout une chance pour le système de santé français, une opportunité pour mieux soigner les patients et leur permettre de vivre mieux, que ce soit à travers le développement des appareils connectés ou de thérapies géniques.

« Parfois, la rigidité de notre système de santé, porté par le haut niveau d'exigence et de sécurité, n'est pas toujours adapté à l'innovation. Il est parfois nécessaire d'adapter la grille de lecture au contexte particulier de l'innovation. Ces rigidités ne doivent pas être des frein au développement de l'innovation ». Elle a toutefois ajouté que la crise sanitaire a montré la capacité de l'Europe et de la France à accélérer si nécessaire.

Parmi les nombreux exemples et expérimentations présentés, le cas spécifique des robots en chirurgie a été évoqué notamment en raison des difficultés d'évaluation. Les critères classiques de résultats de santé finaux ne sont pas adéquats, selon certains participants, car il est difficile de les évaluer dans un cadre expérimental et leur valeur ajoutée joue avant tout pour les professionnels et les établissements.

Le colloque a également fait le point sur le dispositif spécifique Article 51, permettant d’expérimenter de nouvelles organisations en santé reposant sur des modes de financement inédits, introduit par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2018.

Natacha Lemaire, rapporteure générale au ministère des Solidarités et de la Santé, a souligné le bilan positif du dispositif avec 86 projets autorisés à début avril, représentant un engagement de 400M€. Les projets sont présents dans la quasi totalité des régions en France. 891 projets ont été proposés de 2018 à fin 2020. Si les établissements de santé représentent plus d'un tiers de l'initiative des projets, de nombreux autres acteurs sont aussi porteur d'innovations dont les entreprises privées, notamment les industriels de la santé, pour 11% des projets. La plupart des projets portent sur les dispositifs médicaux et sur le numérique. Natacha Lemaire a précisé 48 projets déposés concernaient la télésanté.

Jean-Marc Aubert, président d’IQVIA, société spécialisée dans l'exploitation des données de santé, a conclu le colloque en rappelant le rôle clé de l'innovation, notamment pour les dispositif médicaux. Il a souligné que les procédures de financement étaient en train de changer, avec plus d'ouverture à l'innovation, même si le rôle des industriels dans le processus était encore sous-estimé.Il a précisé que la France pouvait être terre d'innovation. Il a exprimé le souhait que suite aux expérimentation, les dispositifs pourraient entrer réellement dans la vie quotidienne des patients afin de transformer et d'améliorer leur prise en charge.

 

Nathalie Bloch-Sitbon

Demant vise une croissance de 24 à 28 % pour 2021

marché



Dans une interview accordée à Audiology Worldnews, Søren Nielsen, le PDG et président du groupe Demant, prévoit un meilleur chiffre d’affaires que prévu pour 2021. Il a également souligné la force et la résistance du secteur de la santé auditive, qui se remet plutôt bien de la crise pandémique.

Lire la suite...

Nouveau mode de communication chez GN Resound

fabricant


Jean-Baptiste Lemasson, le responsable formations et audiologie, explique comment réussir son appareillage en Classe I avec ReSound Ligo.

GN Resound a développé une méthode communication inédite et innovante, une vidéo mensuelle mettant en scène différents membres de l’entreprise afin de présenter ses solutions et conseils en une minute top chrono.

Lire la suite...

Confirmation des 23es Assises d’ORL

évènement



A la suite des annonces du Président de la République du 30 avril 2021 annonçant la reprise des manifestations, les organisateurs des Assises d’ORL ont confirmé la tenue de l’évènement au Palais des Congrès Acropolis de Nice, du 10 au 12 juin prochain.

Lire la suite...

La Centrale Des Audioprothésistes fête ses 25 ans

réseau



Forte de sept cent cinquante centres partout en France, notamment grâce à sa fusion récente avec le réseau Revaudio, la Centrale Des Audioprothésistes fête cette année son vingt-cinquième anniversaire.

Lire la suite...

Audio Pour Tous : une enseigne d’audioprothèse nouvelle génération

enseigne


L'enseigne  s’est fixée pour objectif d’ouvrir une vingtaine de centres d’ici la fin de l’année, et plus de cent partout en France, d’ici 2024.

L’enseigne Audio Pour Tous se décrit comme « une nouvelle génération d’audioprothésistes qui combine, de manière paradoxale, une approche sociale et haut gamme ».

Lire la suite...

« Ma pharmacie en langue des signes », un nouveau dispositif pour faciliter la communication entre pharmaciens et malentendants

innovation



Avec la crise pandémique et le port généralisé du masque, la communication, notamment pour les personnes sourdes et malentendantes, n’a jamais été aussi difficile. Afin de faciliter la lecture labiale, le laboratoire UPSA et Sourdline Développement lancent « Ma Pharmacie en Langue des Signes », un dispositif de traduction en officine pour permettre aux personnes sourdes et malentendantes de communiquer avec leur pharmacien en toute autonomie. L’objectif est de répondre à un double enjeu (sanitaire et sociétal) pour diminuer l'isolement, un sujet malheureusement souvent très présent en cas de handicap auditif.

Lire la suite...

Québec : un audioprothésiste radié et multirécidiviste fait appel de son jugement

faits-divers


François Laplante a notamment reconnu avoir vendu des prothèses « Audio contrôle inc. » alors qu’il a un intérêt dans cette entreprise (elle est en effet contrôlée par sa conjointe). 

François Laplante, un audioprothésiste de 62 ans pratiquant à Sherbrooke au Canada, a été temporairement radié de l’Ordre des audioprothésistes du Québec. Grand habitué des infractions déontologiques et de ce genre de procédure (il s’agit de sa cinquième suspension depuis 1992), il écope pour cette fois d’une radiation d’une période de 18 mois et d’une amende de 35 500 $. Il vient cependant de porter la sanction en appel devant le tribunal des professions.

Lire la suite...

L’enseigne Total’Audition ouvre son 10e corner en l’espace d’un an

enseigne



Créée il y a tout juste un an par Benjamin Zeitoun, opticien et Benjamin Astruc, audioprothésiste, l’enseigne Total’Audition poursuit son développement dans le secteur de l’audition en implantant un nouveau modèle de corner auditif fondé sur la mutualisation des frais.

Lire la suite...