La covid-19 pendant la grossesse ne serait pas un risque de surdité congénitale

covid-19


Une étude publiée dans Otology & Neurotology par des chercheurs de l’université Katip Celebi d'Izmir en Turquie, suggère que la Covid-19 gestationnelle n'est pas un facteur de risque de perte auditive congénitale permanente.

L'objectif de cette étude était de déterminer si le Covid-19 pendant la grossesse, est un facteur de risque de perte auditive congénitale. Les résultats des tests de dépistage auditif de 60 223 nouveau-nés entre mars 2020 et mai 2021 ont été examinés à l'aide de la base de données nationale. Les nouveau-nés de 570 femmes enceintes ayant un test PCR Covid-19 positif pendant la grossesse, et répondant aux critères de l'étude ont été inclus dans le groupe covid-19 gestationnel, et 570 nouveau-nés en bonne santé nés pendant la même période ont été inclus dans le groupe témoin. Lorsque les deux groupes ont été comparés en termes de données démographiques, aucune différence statistiquement significative n'a été observée pour aucune des variables (âge maternel, âge gestationnel, poids de naissance, sexe du nouveau-né, mode d'accouchement).

Parmi les mères du groupe covid-19 gestationnel, 62 ont eu le Covid-19 au premier trimestre, 181 au deuxième trimestre et 327 au troisième trimestre. Les résultats d'un maximum de trois tests automatiques de réponse auditive du tronc cérébral dans les trente premiers jours de vie ont été utilisés pour le dépistage de l'audition chez le nouveau-né. Lorsque les résultats du premier et du deuxième test de dépistage auditif des nouveau-nés ont été comparés entre les groupes, le nombre de bébés présentant une perte auditive était plus élevé dans le groupe Covid-19 gestationnel que dans le groupe témoin. Pour les résultats du troisième test, la perte auditive n'a été détectée que chez un seul bébé dans les deux groupes. Lorsque les premiers, deuxièmes et troisièmes résultats du test de dépistage de la surdité chez le nouveau-né ont été comparés en fonction des trimestres au cours desquels la positivité du Covid-19 a été identifiée, la différence entre les trimestres ne s'est pas avérée statistiquement significative.

Selon les auteurs de l’étude, il s'agit de la plus grande étude de la littérature sur l'impact du Covid-19 sur l'audition du nouveau-né. Les résultats de l'étude suggèrent que la Covid-19 gestationnelle n'est pas un facteur de risque de perte auditive congénitale permanente. Cependant, comme le risque de détecter une perte auditive est élevé dans les quinze premiers jours, les chercheurs soulignent l'importance du troisième test de dépistage.
 

Lucile Perreau