Près d'un adulte sur quatre entendrait mal

recherche


Près d'un adulte français sur quatre (24,8%) est touché par une forme de déficience auditive, dont 4,3%, de déficience invalidante.

Les auteurs d'une étude récemment publiée dans Jama Network Open  ont utilisé les données de 186.460 volontaires membres d'une grande cohorte épidémiologique appelée Constances, représentative de la population adulte pour évaluer l'étendu des problèmes auditifs de la population française.

Résultat, près d'un adulte français sur quatre (24,8%) est touché par une forme de déficience auditive, dont 4,3%, de déficience invalidante, selon l’étude dévoilée le 17 juin dernier et menée par une équipe de l'Inserm et de l'université Paris Cité, en collaboration avec l'AP-HP et l'hôpital Foch. Les volontaires, âgés de 18 à 75 ans, ont rempli des questionnaires sur leurs caractéristiques démographiques et socio-économiques, leur historique médical et celui de leurs proches, leurs modes de vie. Ils ont aussi passé un examen médical, entre 2012 et 2019, dont un test d'audition. A peine 36,8% des patients touchés par une perte d’audition sont équipés d’aides auditives (cependant, le 100% santé n’était pas encore en place lors de la réalisation de l’étude).
Cependant, le groupe de chercheurs reconnait certaines limites à leur travail, liées notamment à des données manquantes ou à la structure de l'échantillon, comme l'âge maximal de 75 ans qui empêche tout accès à des données de cette tranche d’âge.
 

Lucile Perreau