L'apprentissage de la langue des signes modifie la perception des gestes

Langage des signes

Audiology infos
alt

L'apprentissage de la langue des signes par les personnes sourdes modifient-elles plus globalement leur perception du langage corporel, une composante non verbale de la communication utilisée également par les personnes normo-entendantes ? Pour le savoir, deux chercheurs de l'université de Californie (États-Unis) ont observé le temps de réponse à un film regroupant différents gestes, signés ou non verbaux, pour deux groupes. D'un côté, une population sourde de 43 personnes utilisant la LSA (langue des signes américaine) comme mode principal de communication ; de l'autre, 33 personnes normo-entendantes qui ne parlent pas la langue des signes.

"Nous nous attendions à ce que les personnes sourdes reconnaissent plus rapidement les signes que les personnes normo-entendantes, puisqu'elles les connaissent et les utilisent tous les jours, déclare David Corina, l'un des auteurs, mais la vraie surprise a été que les personnes sourdes sont également plus rapides d'environ 100 millisecondes à reconnaître les gestes non verbaux que les personnes normo-entendantes." Selon les chercheurs, l'expérience d'une langue signée améliore les capacités cognitives de description du langage corporel, un résultat qu'ils mettent en relation avec des modifications corticales de l'aire visuelle déjà observées chez des personnes sourdes.

Chez les deux groupes, l'inversion de l'image complique la tâche de catégorisation qui prend alors plus de temps. Cette perturbation semble plus gênante pour les gestes non verbaux, leur reconnaissance reposant plus sur la configuration générale de la personne observée que sur ses traits particuliers. Le fait que les personnes sourdes s'avèrent plus sensibles à l'orientation de l'image que les personnes normo-entendantes indiquerait qu'ils utilisent une approche plus holistique, alors que de nombreuses études psycholinguistiques suggéraient que la reconnaissance des signes repose sur leur décomposition.  L'apprentissage de la langue des signes passe donc par une modification globale de la façon dont la personne va percevoir les gestes de ses congénères.

Source : Corina DP et Grosvald M. Exploring perceptual processing of ASL and human actions: Effects of inversion and repetition priming. Cognition. 2011;122(3):330-45.

Crédit photo : abcdz2000 - sxc.hu

G.F.