Consommer du chocolat réduirait le risque de perte auditive

ETUDE/PREVENTION

Istock

Une étude menée par des chercheurs de l'hôpital universitaire national de Séoul a établi un lien entre la consommation du chocolat et la perte d’audition.

Le chocolat, produit à partir de fèves de cacao, possède de nombreuses vertus pour la santé. Sa contenance en polyphénols, antioxydants et ses effets anti-inflammatoires sont en effet bénéfiques pour le corps humain. En émettant l’idée que le chocolat aurait un impact sur l’audition de personnes d’âges moyens, l’équipe de chercheurs du professeur Sang-Yeon Lee du département d'oto-rhino-laryngologie-chirurgie de la tête et du cou de l'hôpital universitaire national de Séoul, a mené une étude afin d’analyser les effets thérapeutiques de la consommation de chocolat sur une éventuelle perte auditive.
 
Cette enquête, publiée dans la revue Nutrients le 30 mars, a porté sur 3575 personnes coréenne âgées de 40 à 64 ans. Les participants devaient indiquer à quelle fréquence ils mangeaient du chocolat de 2012 à 2013 (jamais ou rarement, une fois parmois, deux à trois fois par mois, une fois par semaine, etc…) et sur la quantité consommée (un carré, la moitié d’une tablette, etc…).
 
Les résultats de l’étude conclut que le taux de toute perte auditive (perte auditive unilatérale ou bilatérale) était significativement plus faible chez les sujets qui consommaient du chocolat (26,78%) que chez ceux qui n'en consommaient pas (35,97%). De plus, la consommation de chocolat diminuait respectivement le risque de perte auditive bilatérale (13,31% contre 20,32%) et celle d’une perte auditive aiguë (51,58% contre 63,60%).
 
Un autre constat montre une corrélation inverse entre la sévérité de la perte auditive et la fréquence de consommation de chocolat. Cependant, il ne permet pas de définir des mécanismes de causalité ni de lier les résultats à un type de chocolat particulier. Enfin, une autre hypothèse menée par les chercheurs, selon laquelle le chocolat protégerait contre les acouphènes, n’a pas été corroborée par les résultats. "La consommation de chocolat n'était pas associée à des acouphènes ni à des désagréments liés aux acouphènes", ont déclaré les chercheurs.

T.V