Quel est le coût de la déficience auditive non prise en charge en France ?

Enquete

Crédit: Hear-It

Sur les 4,4 millions de personnes malentendantes en France, 2,9 millions ne suivent pas de traitement pour leur déficience auditive. Selon Hear-it, le coût de cette déficience auditive non traitée représenterait 27,2 milliards d’euros par an. 

Dans un récent rapport  intitulé « Hearing Loss - Number & Cost », présenté le 6 mars dernier au Parlement Européen dans le cadre de la Journée Mondiale de l’Audition, Hear-it a évalué le coût de la non prise en charge des déficits auditifs à 27,2 milliards d'euros par an en France. En cause, une perte de qualité de vie, dont le prix est estimé à 19,6 milliards d’euros, ainsi qu'une perte de productivité liée au chômage élevé des personnes malentendantes, qui entraînerait un coût de 7,6 milliards d’euros. Selon Kim Ruberg, secrétaire général de Hear-it AISBL « Le rapport scientifique démontre clairement que la déficience auditive non prise en charge est un problème de santé majeur et que la déficience auditive non traitée a un impact économique et social énorme sur notre société. »
A l’échelle de l’Union Européenne, plus de 22 millions de personnes sont touchées par une déficience auditive non traitée, le coût s’élèverait à 185 milliards d’euros par an. Dans les années à venir, le nombre de personnes touchées par un problème auditif est voué à augmenter. La hausse de l’espérance de vie peut en être une cause, mais l’exposition accrue de la population aux volumes sonores élevés des écouteurs entrainant une perte précoce de l’audition l’est davantage.