Régénération cochléaire : une nouvelle cellule progénitrice identifiée

Surtitre

© iStockphoto

Chez les mammifères, les cellules ciliées de la cochlée sont incapables de se régénérer, contrairement à celles des oiseaux ou des poissons.

Dans le domaine de la régénération cellulaire appliquée à l’audiologie, l’un des enjeux est donc de trouver des moyens de stimuler cette régénération, à partir de cellules capables de se différencier, ou en réactivant les voies de synthèse des cellules ciliées, désactivées après la formation complète de l’organe de Corti. Des chercheurs américains ont identifié une nouvelle cellule progénitrice, à savoir une cellule qui a la capacité de se différencier, mais plus de se multiplier (contrairement aux cellules souches), pouvant former des cellules ciliées, des cellules de soutien et des cellules gliales.

Ces cellules progénitrices, nommées Eya1, contribuent à la formation et la réparation des cellules de l’organe de Corti lors du développement de la cochlée et même après la naissance chez les souris. Elles apparaissent donc comme une nouvelle cible potentielle dans les stratégies de régénération des cellules ciliées.

BS