L’appareillage précoce et bien adapté, clé du développement du langage des enfants malentendants

Étude

Audiology infos
Audio infos
© Oticon
© Oticon

Le Dr J.Bruce Lomblin et ses collègues de l’Université de l’Iowa apportent la preuve quantifiée du bénéfice apporté par l’appareillage précoce chez des enfants atteints de surdité moyenne à sévère (25 à 75 dB).

Un travail qui était nécessaire, car cette catégorie d’atteintes n’est que peu évaluée dans les nombreuses études évaluant la prise en charge précoce des surdités de l’enfant, la plupart des travaux étant ciblés sur les surdités profondes ou sévères à profondes.

Leurs résultats, qui viennent d’être publiés dans le JAMA Otolaryngology-Head & Neck Surgery, sont issus du suivi de 180 enfants, évalués à l’âge de 3 ou 5 ans. Les jeunes patients avaient tous été dépistés à la naissance et étaient atteints de surdités bilatérales permanentes, avec une perte tonale moyenne sur la meilleure oreille de 25 à 75 dB. Tous sauf quatre ont été appareillés. Le développement des capacités de parole et de langage des enfants a été évalué grâce à des mesures standardisées. Le bénéfice était lié à la durée de l’appareillage, les enfants pris en charge le plus précocement obtenant des scores …. La qualité de l’audition obtenue grâce aux aides auditives est un autre déterminant du succès puisque le gain obtenu grâce à l’appareillage était significativement corrélé aux niveaux de langage (p = 0,008) et aux performances langagières (p = 0,01). Ces corrélations, quoique modestes, sont en faveur du bénéfice des aides auditives sur l’évolution de la parole et du langage en cas de surdités légères ou modérées à sévère. La durée d’utilisation intervient également dans le bénéfice apporté par l’appareillage.

Ces données sont d’autant plus pertinentes qu’elles ont été obtenues chez des enfants d’âge préscolaire, une période charnière où les aptitudes à la communication conditionnent la réussite sociale, scolaire et professionnelle pour tout le reste de la vie.

Source : JAMA Otolaryngol Head Neck Surg. 3 avril 2014 (en ligne). doi:10.1001/jamaoto.2014.267

ALM