Un lien entre la dégénérescence auditive et les mécanismes associés à l’obésité

Recherche

Audiology infos

Il a été récemment montré qu’un indice de masse corporelle élevé était un facteur de risque de presbyacousie, mais un lien de cause à effet entre obésité et perte d’audition n’avait jusqu’ici pas été établi. C’est chose faite, si l’on en croit une récente étude taïwanaise, menée chez la souris.

Les scientifiques ont comparé l’audition dans deux groupes de trente souris, l’un étant soumis à un régime riche en graisse, induisant une obésité, et l’autre à un régime standard (témoin), pendant seize semaines. À la fin de l’expérience, les seuils de potentiels évoqués du tronc cérébral en hautes fréquences étaient plus élevés chez les rongeurs du premier groupe, qui présentaient en outre un poids, une masse grasse épiploïque et une triglycéridémie à jeun plus élevés que les animaux témoins. Le régime riche en graisse était également associé à des modifications significatives de l’histopathologie cochléaire, avec une diminution de calibre et un épaississement pariétal des vaisseaux de la strie vasculaire (parties basale et moyenne de la cochlée), ainsi qu’une plus faible densité cellulaire au niveau du ligament et du ganglion spiral. Le marquage immunohistochimique a révélé une augmentation locale de nombreux marqueurs inflammatoires, parmi lesquels le TNF?, le NF-?B, le PARP 1, la caspase 3, l’HIF 1 (facteur inductible par l’hypoxie 1), et l’AIF (facteur induisant l'apoptose).

« Nos résultats suggèrent que l'obésité induite par ce régime aggrave la dégénérescence auditive par l'intermédiaire d’un accroissement de l'hypoxie, des réponses inflammatoires et de la perte cellulaire dans le ligament spiral et le ganglion spiral ; ce phénomène est associé à l'activation des voies de signalisation de l'apoptose, dépendantes ou non des caspases», concluent les auteurs.

Selon eux, des études plus poussées seraient nécessaires pour déterminer si c’est le gain de poids ou la richesse en graisse du régime qui est associé à la perte auditive.

 

Source : Hwang JH et al. Diet-Induced Obesity Exacerbates Auditory Degeneration via Hypoxia, Inflammation, and Apoptosis Signaling Pathways in CD/1 Mice. PLoS One. 2013;8(4):e60730.

Crédit photo : Bigplankton

K.D.