Régénérer les cellules ciliées par l’hormone de croissance ?

Oreille interne

Audiology infos
alt

À la différence des mammifères, le poisson zèbre est capable de régénérer les cellules ciliées de l'oreille interne perdues à la suite d’un traumatisme acoustique ou d’un choc ototoxique. Mieux comprendre ce processus de régénération et les molécules qui y participent pourrait permettre un jour d’utiliser celles-ci pour lutter contre la perte auditive chez l’homme. Des scientifiques américains ont ainsi cherché à identifier chez cet animal les gènes dont l’expression était modifiée à la suite d’un traumatisme acoustique, et qui pourraient donc être impliqués dans ce processus.

Parmi les catégories de gènes dont l’expression variait significativement, se trouvaient des gènes impliqués dans le cancer, la prolifération et la croissance cellulaires, et l’inflammation. Un des gènes fortement surexprimé était celui codant l’hormone de croissance (GH1). Le rôle de cette hormone a été confirmé chez les poissons zèbres indemnes de traumatisme sonore : son injection intra-péritonéale a entraîné une augmentation de la prolifération cellulaire dans l’oreille interne.

Source : Transcriptomic analysis of the zebrafish inner ear points to growth hormone mediated regeneration following acoustic trauma. Schuck JB, Sun H, Penberthy WT, Cooper NG, Li X, Smith ME. BMC Neurosci. 2011;12:88.

Crédit photo : Wikimédia Commons

K.D.