La perte d’audition chez les personnes âgées affecte les systèmes neuronaux mis en jeu dans la compréhension de la parole

Recherche

Audiology infos

Comprendre une conversation fait intervenir plusieurs mécanismes neuronaux complexes. Or, une diminution de l’audition vient interférer avec leurs bons fonctionnements. Pour quantifier cet impact négatif, des chercheurs américains de l’université de Pennsylvanie ont utilisé l’IRM et ont ainsi pu suivre en temps réels l’évolution de l’activité cérébrale de patients à l’audition normale pour leur âge Les chercheurs diffusaient aux sujets, des phrases plus ou moins complexes. L’activité neuronale dans le gyrus temporal supérieur, le thalamus et le tronc cérébral variait directement suivant la capacité à entendre propre à chaque personne.

La morphométrie voxel à voxel a montré un lien direct entre la capacité d’écoute et le volume de matière grise dans le cortex auditif primaire. Ainsi, une perte d’audition, même modérée, conduit à une perturbation de l’activité neuronale et même à la diminution de la quantité de matière grise. Cela confirme aussi que le niveau d’audition conditionne le degré de mobilisation des parties du cerveau dédiées à une tâche particulière.

Source : Hearing loss in older adults affects neural systems supporting speech comprehension. Peelle JE, Troiani V, Grossman M, Wingfield A. J Neurosci. 2011 Août

A.L.