Le resvératrol protège des traumatismes sonores

Recherche

Audio infos

Faut-il prescrire du vin rouge avant un concert ? L'idée n'est pas incongrue si l'on en croit les récentes études sur le resvératrol, un polyphénol présent dans le raisin noir et le vin rouge. Cette molécule possède en effet la capacité de réduire l’expression de la protéine COX-2 et la formation de dérivés réactifs de l’oxygène (DRO), deux phénomènes observés suite à une exposition intense au bruit. En effet, quand elle est surexprimée, la protéine COX-2 est impliquée dans les mécanismes anti-inflammatoires ; quant aux DRO, ils sont produits abondamment suite à un stress oxydatif.

Il y a quelques années, l’équipe de recherche, dirigée par le docteur Seidman, médecin ORL à l’hôpital Henry Ford dans le Michigan, avait déjà montré que l’injection de resvératrol chez des rats permet de réduire la perte auditive de ces derniers suite à une exposition prolongée au bruit (diminution moindre des seuils), prouvant que cette molécule possède des propriétés protectrices[1].

Cette fois-ci, la même équipe scientifique a mis en évidence le mécanisme d’action de cet antioxydant[2]. Pour cela, ils ont exposé des rats à des traumatismes sonores, pendant des durées plus ou moins longues, allant jusqu’à 24 heures. Grâce à des prélèvements réalisés au niveau de la cochlée des cobayes, ils ont mesuré le taux d’expression de la protéine COX-2 et la production de DRO avant, pendant et après le stimulus sonore.

Les résultats montrent que l’expression de la protéine COX-2 débute 8 heures après le stimulus et que le pic d’expression se situe à 32 heures post-traitement, confirmant que sa surexpression est bien une réaction à un traumatisme sonore.  De même, les chercheurs ont noté une forte augmentation de DRO dans le sang, après le traitement.

Ces phénomènes ont également été observés chez les rats traités préalablement au resvératrol, mais dans une moindre mesure, indiquant que cette molécule, connue pour ses propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires, a bien un effet inhibiteur sur l’expression de la protéine COX-2 et sur la production de DRO.

Il est toutefois probable que d’autres mécanismes soient impliqués dans ces deux phénomènes, ce qu’il reste à déterminer.

 


[1] Seidman M. et al. Effects of Resveratrol on Acoustic Trauma. Otolaryngol Head Neck Surg 2003;129(5)463-470

[2] Seidman M. et al. Resveratrol Decreases Noise-Induced Cyclooxygenase-2 Expression in the Rat Cochlea. Otolaryngol Head Neck Surg 2013

Crédit photo : JB London (cc-by-nc)

B.S.